Woluwe-Saint-Lambert : un maillage bleu et vert

Véritable surprise de ce quinzième article dévolu au Tourisme à Bruxelles, nous avons été reçus par Philippe Jaquemyns, Echevin woluwéen. Riche d’un patrimoine mis en avant via de nombreuses revues touristiques éditées in situ, l’entité se veut réellement proactive. 7 bouches de métro la desservent.

Philippe Jaquemyns, un échevinat diversifié

A Woluwe-Saint-Lambert, et malgré une offre touristique importante, aucun Echevin n’a le tourisme dans ses attributions. Un service pallie néanmoins à ce manque et est dévolu au Patrimoine et au Tourisme. Pour cette rencontre, il nous a été proposé de rencontrer Philippe Jaquemyns, Echevin aux multiples compétences. Travaux publics, Stratégie et mobilité, Communautés européennes, solidarité internationale et jumelage… ses prérogatives sont diverses.

« Réaménager l’espace public et le rendre convivial, aménager des espaces verts, réinstaller l’art dans la ville… La mise en valeur de notre commune est un attrait touristique évident » nous confirme ce juriste de formation.

wol-st-lambert-site Hof ter muschenS’il passe volontiers ses vacances dans une propriété des landes ou chez des amis en France, il favorise les city trips. « Avec ma compagne, nous sommes à la recherche de voyages éloignés des sentiers battus » nous dit-il.

Lors de notre rencontre, pléthore de brochures nous ont été présentées. Dévolues à l’offre touristique, leur nombre est unique au sein des 18 communes périphériques.

Sur les rives de la Woluwe

Le long du Boulevard de la Woluwe se trouve la rivière éponyme. Par monts et par vaux, une promenade de 2 heures permettra de découvrir la commune au temps jadis. Le vert est omniprésent. Des fermes, un moulin à vent (importé) et une chapelle du 15ième donnent un premier contenu à ce parcours.

wolstlambert- chateau malou 12.16-(c) BlommaertS’ensuivent des villas, l’ancien château des seigneurs de Woluwe (le slot), un moulin à eau et le château Malou. Ancienne propriété ministérielle, il a été récemment restauré. Des salles y sont aménagées pour les réceptions et les conférences. Infos et réservations : http://fr.woluwe1200.be/salles-du-chateau-malou

Des bijoux architecturaux

Un autre parcours concerne les quartiers de Linthout et Saint-Henri, de part et d’autre du Boulevard Whitlock. Un échantillon architectural du XX ieme siècle s’offre aux visiteurs. Plusieurs maisons de l’avenue forment un ensemble. Un peu comme des frères et des sœurs, elles se ressemblent parfois très fort tandis qu’ailleurs, il faut bien ouvrir les yeux pour déceler les similitudes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERADiongre et Pechère

Le génial architecte de l’IRN(Place Flagey-Ixelles) ou de l’église Saint Jean-Baptiste (Molenbeek) s’est également exprimé à Woluwe-Saint-Lambert. Auteur de l’hôtel communal, Diongre n’est pas le seul génie du passé à s’y être exprimé.

L’architecte paysagiste Pechère s’y est abondamment employé. Six parcs publics et quatre privés y sont de sa création. Nous vous renvoyons vers l’article consacré à la maison van Buuren (Uccle) où ce dernier a déjà été mentionné.

Le site universitaire de l’UCL

Lucien Kroll dessina la « Mémé », le village universitaire de l’UCL. Le site compte trois musées et intéressera les botanistes. Informations : http://www.brusselsmuseums.be/fr/musee/95-musées-de-l-ucl-à-bruxelles

Une offre hôtelière non négligeable

Rénovés il y a peu, le Tangla et le Ramada offrent les plus grosses capacités de la commune. Si le Tangla Hotel Brussels (5 étoiles) est largement plébiscité par un public asiatique, le Ramada Brussels Woluwe propose 165 chambres et 4 suites dans ses 3 étoiles. Le Monty Small Design Hotel et l’hôtel Lambeau complètent l’offre. Les hôtels et les chambres d’hôtes sont repris dans un folder édité par la commune.

wol-st-lambert-WolubilisBien que périphérique, Woluwe-Saint-Lambert met à disposition des touristes une diversité sans pareille. Un centre culturel actif (Wolubilis) propose Catherine Jacob, Marie-Paule Kumps, Cali, Pierre Kroll, Juan d’Oultremont ou Sam Touzani tout au long de l’année.

Une décision communale de mettre les artistes en avant vient compléter ce maillage culturel. En partenariat avec le site universitaire de l’UCL, une autre promenade présente les différentes œuvres d’art qui jalonnent la commune. Des artistes communaux sont mis à l’honneur de la plus belle des manières.

Pour retrouver les interviews précédentes, cliquer sur le titre :

Jette : au pays du surréalisme

Saint-Gilles : Horta, art et convivialité

Schaerbeek : le Train World et l’Art Nouveau

Ganshoren, du vert qui ne me quitte pas

Koekelberg met le chocolat à l’honneur

Watermael-Boitsfort : le bois comme patrimoine

Molenbeek: Son passé industriel et son patrimoine immatériel

Saint-Josse-ten-Noode : petite mais considérable

Evere : ses hôtels, son moulin et la witloof

Woluwe-Saint-Pierre : cet éden bruxellois

Forest : un axe culturel important

Auderghem : entre parcs et forêt

Uccle : un parcours original

Etterbeek: sa Maison Cauchie et la place Jourdan

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY