Schaerbeek : le Train World et l’Art Nouveau

Ville au riche passé, la commune des ânes et de la Kriek (commune de la griotte) possède un atout patrimonial remarquable. L’Art Nouveau, le Train World, le Concept chocolate et d’autres initiatives privées font vivre la cité. Rencontre avec Frédéric Nimal, Echevin du Tourisme, pour cette troisième rencontre bruxelloise.

Nimal, deux cartes pour un début

Situé dans le prolongement de la rue Royale, l’hôtel communal de Schaerbeek impressionne le visiteur. Frédéric Nimal nous reçoit dans son bureau qu’il occupe depuis deux ans. Avant lui, des choses existaient mais, depuis longtemps, la volonté était de les renforcer. Sous son échevinat, des initiatives intéressantes ont été mises en place et d’autres sont à venir.

Il nous montre deux cartes éditées par la commune. Si la première présente les attraits culturels et communaux, la seconde propose une ballade sur le thème de l’Art Nouveau.

Avec son premier plan, La commune a souhaité porter le focus sur 3 quartiers : la gare de Schaerbeek, le quartier de la petite Anatolie et l’avenue Louis Bertrand (le quartier Art Nouveau). Plus de 27 points d’intérêt y sont mentionnés. Dix d’entre eux sont visitables avec un guide.

Parmi ceux-ci, notons le musée du train (Train world), situé entre la plus belle gare de la capitale et le Train Hostel (www.trainhostel.be).

carte schaerbeekVéritable fer de lance du tourisme local de par la richesse de sa collection, le Train World a accueilli 198.130 touristes en 2016. Depuis le 1 janvier 2017, 51.874 visiteurs ont déjà réservé un billet pour la découverte du lieu. Des expositions temporaires y prennent place régulièrement comme celle consacrée à Tintin (et les trains) qui s’y tient jusqu’au 16 avril.

Les lecteurs qui le souhaitent peuvent accéder à toutes les informations utiles via le lien suivant : http://www.schaerbeek.be/se-detendre-schaerbeek/patrimoine-tourisme/lieux-visiter/train-world

Le second plan est consacré à l’art nouveau. Pas moins de 37 lieux sont épinglés sur le territoire communal. Des réalisations d’Horta, d’Henri Jacobs, de Gustave Strauven… autant de trésors qui rappellent le riche passé schaerbeekois.

La commune centralise les demandes de visites par téléphone au 02/244.71.12 ou par email via l’adresse suivante : mides@schaerbeek.irisnet.be

En dehors de ces deux cartes, un coffret reprend 14 promenades thématiques. La version papier est vendue au prix de 12 €. Les parcours sont téléchargeables gratuitement via le site de la commune.

Une activité touristique se met en place

A l’instar de son homologue jettois, l’Echevin du Tourisme de Schaerbeek a réuni les différents acteurs après sa prise de fonction. Si cette rencontre a permis à des professionnels qui s’ignoraient de se rencontrer, la réunion permit de fédérer les demandes légitimes de visibilité. Outre les cartes évoquées, la commune centralise les différents dépliants touristiques réalisés par le privé. Du personnel s’occupe désormais à temps plein de la problématique.

Photo© MRBC-DMS
Photo© MRBC-DMS

La commune intervient à des degrés divers dans la mise en place d’évènements. Via des « prix patrimoine » en encourageant les rénovations réussies sur le bâti local. Via des subsides aussi en proposant par exemple des locaux et du gardiennage (BANAD festival).

L’administration initie également des évènements comme le « festival des lumières » dont la première édition a eu lieu dans le quartier Bertrand. Durant trois soirs, une scénographie raconte les belles façades Art Nouveau. Initiée en même temps que les fêtes de la lumière de Bruxelles, des navettes ont été mises en place entre les deux communes.

Récemment, le génial architecte Strauven a fait l’objet d’une exposition, d’une conférence et d’un parcours au sein de la commune. Des macarons étaient placés sur ses réalisations schaerbeekoises durant un mois.

gustave StrauvenDes initiatives privées telles le beer bus (un bus sillonnant la ville à la rencontre de son industrie brassicole), la distillerie Fovel ou le Concept Chocolate font venir les visiteurs étrangers à Schaerbeek. Le Concept Chocolate (Ancienne chocolaterie Duval) serait visité par plus de 80 pct de touristes étrangers. Des cars allemands et hollandais y feraient même leur seule escale bruxelloise lors de la visite de la capitale.

Enfin, des circuits propres et des synergies sont mises en place par certains acteurs touristiques, à l’instar du parcours proposé via le site du Train World : http://www.trainworld.be/fr/informations-pratiques/pour-les-groupes

Schaerbeek : des défis à venir

La commune réfléchit actuellement à une signalétique pour mettre en avant son patrimoine culturel et touristique. Le site internet est également en cours de modification et permettra bientôt une meilleure centralisation de l’offre communale.

Photo© MRBC-DMS
Photo© MRBC-DMS

Frédéric Nimal voit d’un bon œil le travail avec d’autres communes. Une collaboration pourrait, par exemple, se mettre en place avec la commune saint-gilloise, au patrimoine similaire. Peut-être faudrait-il également réfléchir le fléchage touristique d’un point de vue régional afin d’unir les sites par une même signalétique.

Son administration aurait maintes fois essayé de contacter les bus Hop-ON, Hop-OFF sans succès. La concurrence permettra peut-être un jour de faire entendre raison à cette entreprise.

L’Echevin souhaiterait également mettre à contribution les fameux ânes schaerbeekois en proposant des parcours en calèche dans l’entité. Des départs qui pourraient se faire idéalement au départ de la Grand Place de Bruxelles ou de tout autre pôle touristique proche. Cet été, le Cabinet à l’ambition de mettre en place un tram touristique. Comme vous le constatez, bon nombre d’activités jalonnent la vie à Schaerbeek tout au long de l’année.

Notre prochaine rencontre aura lieu à Ganshoren.

Pour retrouver Les interviews précédentes, cliquer sur le titre :

Jette : au pays du surréalisme

Saint-Gilles : Horta, art et convivialité

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE