Les Propos de l’Hérétique

Grosse semaine pour notre Hérétique… Le confinement lui va bien malgré ses migraines récurrentes (à l’eau de javel !). Outre les messages débiles dans sa boîte « spam », il énumère tous les (bons) souvenirs du temps « d’avant » et les conneries contemporaines où le big boss de Ryanair remporte la palme (et le masque !). Bref, que du lourd !

Boîte de spams

J’ai profité du temps libre que nous avons parfois pour aller jeter un œil dans ma boîte de spams. On se demande s’il est vraiment possible que des gens se laissent prendre à ces conneries. Mais oui, c’est possible : ce sont sans doute les mêmes qui font 3 heures de file au drive-in du Mac Do. Donc, voici ce que j’y ai trouvé :

  1. 21 messages en flamand me disant que mon coli était arrivé. Je n’ai rien commandé, mais des anges veillent sur mon bien-être.

  2. Hello, My name is Carlos Ghosn,The Former Nissan Boss I am writing to know if you are still using this email address. I am interested to discuss a mutual corporation with you. Corporation ou cooperation ? C’est flatteur, quand même.

  1. Hi, how are you ? I am Christophe. Please if you reveice my email answer me, I have something important to tell you.

Merci, mon gars, mais puisque tu me contactes, si tu en profitais pour me dire ce que tu as à me proposer ? (et on a envie d’ajouter : connard !)

Dans AirJournal du 20/4 :

IATA : « Il faut une approche mieux coordonnée pour le fret aérien »

Et si l’IATA s’occupait d’abord de régler ses problèmes de remboursements avec les passagers qui ont payé, et si elle laissait le fret se gérer tout seul comme un grand, simplement pour transporter ce que des vendeurs livrent à des acheteurs ? Est-ce si compliqué ?

Dans AirJournal du 21/4 :

Le 21 avril 1957 dans le ciel : Un homme tombe d’un appareil Air France

L’excellent quotidien en ligne (365 jours par an !) contribue tous les jours à la petite ou la grande histoire de l’aviation. Ce titre m’a évidemment interpellé. L’accident était dû à l’aspiration d’un homme par un hublot qui s’était détaché d’un Super-Constellation. Mais il y en eut un autre, bien plus récent : le 10 juin 1990, sur un vol de British Airways.

Cette fois c’est une fenêtre du cockpit qui s’est envolée, et le pilote a été aspiré ! Heureusement, comme il avait le cul un peu rebondi, il n’a pu passer entièrement, et on suppose que ses collègues ont pu lui rendre une position plus apte au pilotage en conduite intérieure, puisqu’il a survé-cul.

Dans AirJournal du 23/4 :

Insolite : Sainte-Hélène et des parkings pleins

« Un Airbus A318 s’est posé avec une cargaison d’équipement sanitaire ». S’il y a 96% des pays de la planète qui sont atteints par le virus, ne croyez pas que l’île de Sainte-Hélène y a échappé ! C’est à peine croyable, vu son isolement. On se demande où aller. L’île de Pâques, ou les Kerguelen peut-être ?

Dans Pagtour N° 3453 :

Tourisme & aérien : Est-ce la fin du transport de masse ?

Nous en rêvons tous ; mais reconnaissons que c’est un rêve de nantis. J’ai la nostalgie du temps où les gens s’habillaient pour aller au théâtre… ou pour prendre l’avion ! Oui, c’était un privilège. Mais la nostalgie fait peu de cas de l’égalité sociale.

Dans Trends-Tendances du 23/4 :

Ryanair ne revolera pas si le siège milieu doit rester vide

Après son diktat sur les aéroports français (et sans doute les autres aussi), le matamore irlandais pense que toutes les autorités politiques d’Europe vont s’abaisser devant ses menaces. Mais ne revole pas, mon gars, ce sera tout bénéfice pour les autres compagnies, celles que tu hais tant. Ce serait juste un drame pour BSCA, et ça, ça me ferait mal.

et

Les entreprises sont durement touchées par les conséquences de la pandémie de coronavirus

Merci de nous en informer, on n’avait pas remarqué. C’est encore l’avis d’un expert, sans doute ? Il faudrait peut-être dire à tous ceux qui jouissent d’un salaire garanti qu’il y a toute une tranche de la population qui ne vit que de ce qu’elle vend !

Dans DéplacementsPro du 24/4 :

Il faut préparer le déconfinement de l’entreprise dès maintenant

On dit merci aussi : on n’y avait pas pensé ! Merci, l’expert ! Pas le même expert, mais ils sont nombreux, bien à l’abri dans leurs bureaux ou derrière un écran, chez eux, pour vous expliquer ce que vous devez faire, ce que pour auriez dû faire, et ce que vous ne pouvez surtout pas faire.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY