Ryanair: l’odieux diktat aux aéroports français !

La sidération a fait place à la colère quand les patrons d’aéroports français ont découvert, avant hier, la lettre de leur « client » dublinois.

Dans ce courrier signé par Niall O’Connor, Director of Route Development, la low cost irlandaise dit préparer la relance de ses opérations « dès lors que les restrictions de voyage seront levées par les États ».

Ryanair è per Bergamo motore di crescita: Orio pronto per il lungo ...

A lire O’Connor, il faudra « au moins » trois ans pour que Ryanair retrouve son niveau d’activité de 2019 ».

Pour la relance que prépare Ryanair, il faudra, poursuit ce courrier très comminatoire, que les aéroports se plient aux nouvelles conditions fixées par la compagnie, au risque de voir celle-ci se passer de leurs services !

C’est ça ou rien !

Pagtour, en exclusivité, est en mesure de révéler ces conditions, totalement insupportables pour de petits aéroports (on pense à Bergerac ou même à Beauvais) puisque ces plates-formes ne vivent, très majoritairement, que par les taxes et autres redevances payées par son principal client qu’est…Ryanair !

Rachat de SFR : l'AMF tape du poing sur la table | Silicon

Ainsi, la compagnie au trèfle exige:

  • Jusqu’à fin octobre 2020, de ne payer aucune taxe d’atterrissage ni aucune redevance par passager transporté.
  • De novembre à mars 2021, aucune taxe d’atterrissage et une redevance passager réduite de moitié sur le montant habituel.
  • d’avril à octobre 2021, la taxe passager réduite de moitié et aucune charge supplémentaire pour les nouvelles destinations qui seraient ouvertes.

Odieux Chantage !

Voilà les conditions émises par la compagnie irlandaise pour, en réalité, mettre en compétition les différentes plates-formes aéroportuaires de l’Hexagone !

En clair, résume O’Connor, si vous acceptez de fonctionner à de telles conditions, nous privilégierons à l’avenir vos installations pour notre développement. Ce qui est considéré par les aéroports français contactés comme une forme de chantage pur et dur !

TUI fly en force à BSCA cet été! | Pagtour

En Belgique aussi ?

Reste à vérifier maintenant si Ryanair enverra le même type de lettre en Belgique à « ses » deux aéroports de Bruxelles et de Charleroi.

En rappelant que pour la plate-forme wallonne, Ryanair, qui dispose là et historiquement de sa plus grande base continentale, bénéficie déjà de conditions financières et d’exploitation particulièrement avantageuses.

En soulignant aussi au passage que la low cost irlandaise assure, au départ des bords de Sambre, près de….80% du trafic et donc des rentrées…..

C’est peu dire que l’on guette avec grande angoisse sur les hauteurs de Gosselies l’arrivée du facteur…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

2 COMMENTS

  1. Le transport de masse c’est fini !
    Tout a un cout et donc un prix.
    Peu importe Ryannair il faut respecter l’ordre des choses. Si nous sommes dans les conditions que nous connaissons aujourd’hui c’est pour partie à cause de cela.
    On devra apprendre à faire autrement . Ryannair bye bye

LEAVE A REPLY