Les brèves du 24 décembre 2020

Londres et Paris ont trouvé mardi un accord de sortie de crise en permettant aux chauffeurs de poids lourds bloqués au Royaume-Uni à cause de la propagation d’une nouvelle souche de coronavirus de quitter le pays moyennant un test Covid rapide. Le port de Douvres a annoncé dans la foulée sa réouverture à minuit (heure française), éloignant la menace de pénuries.

TGV, Intercités, TER… la libéralisation du rail en France est retardée en partie par le contexte de crise actuel. L’ouverture à la concurrence sur la grande vitesse domestique comme sur le « train d’équilibre du territoire » (Intercités) semble pour l’instant figée sur la ligne de départ. L’« open access » de la grande vitesse en France était fixée à ce mois de décembre. (Avec Deplacements Pros)

Qantas et Japan Airlines ont dévoilé leur projet de coentreprise pour les vols entre le Japon et l’Australie / Nouvelle-Zélande. Une demande a été soumise aux régulateurs en Australie et en Nouvelle-Zélande, avec une décision attendue dans les six mois. À condition qu’elle soit approuvée, l’entreprise commune pourrait voir le jour en juillet 2021, au moment au Qantas « s’attend à ce que son réseau international redémarre progressivement ». (Avec Business Travel France)

Singapour et la Thaïlande commencent à alléger les règles d’entrée sur leur territoire respectif. Un premier pas même si beaucoup reste encore à faire pour normaliser les mouvements de voyageurs. En Asie, Singapour comme la Thaïlande comptent parmi les pays ayant le plus besoin de rouvrir leurs frontières. (Avec Voyages d’Affaires)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY