«Laptop ban»: les compagnies arabes répliquent

La semaine dernière, les USA édictaient une interdiction d’emporter des appareils électroniques plus grands qu’un smartphone à bord de vols directs en provenance d’Arabie Saoudite, d’Égypte, de Jordanie, du Liban, de Tunisie et de Turquie. Quelques jours plus tard, la Grande-Bretagne en faisait de même. Cette mesure est justifiée par des questions de sécurité basées sur des indications des services secrets.

Les compagnies du Golfe rétorquent à présent et de manière plutôt innovante. Etihad Airways a déjà annoncé que les passagers des classes First et Business se verront mis à disposition des tablettes et un accès gratuit à internet. Les passagers Business de Qatar Airways devraient pouvoir dès la semaine prochaine utiliser un «service de location d’ordinateurs portables», ainsi qu’elle l’a indiqué hier.

Emirates Airline songerait également à une pratique similaire. Les clients ont déjà été informés qu’ils pourraient utiliser leurs appareils jusqu’à peu avant l’embarquement – ceux-ci seront ensuite pris en charge par le personnel de la compagnie, emballés et chargés dans l’avion.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY