Zeebruges: vers un nouveau départ

Avec 250.000 croisiéristes y faisant escale, Zeebruges se crée une place dans les villes étapes. L’occasion nous a été donnée de rencontrer Piet Vandenkerkhove, le représentant du département croisières de ce port flamand.

Une demande touristique à saisir

les demandes des armateurs concernent des villes distantes de maximum 75 minutes du bateau” nous fait savoir le RP du port au grand Z.

Gand, Bruges, Anvers, Knokke et Bruxelles sont naturellement les destinations les plus plébicitées par les touristes s’arrêtant quelques heures au large du Zoute.

Le quart de million de touristes se répartit comme suit: Si la moitié concerne des anglais, il s’y arrête 70.000 allemands et 25.000 américains.

Peu de places donc pour les villes wallonnes d’autant plus qu’actuellement, la traversée de Zeebruges (par la route) est des plus complexes à cause de travaux en cours. Si on ajoute les difficultés propres à Bruxelles, nos visiteurs ne sont pas assurés d’arriver à bon port avant la nuit tombée.

La tente d’indien laissera la place à une tour

A ce jour, les passagers sont “accueillis” dans une sorte de grande tente en plastique. L’autorité portuaire, dont 98 pct des actions sont dans les mains du politique, va palier au problème en construisant un immeuble adéquat. Dénommé “Toor ABC”, l’appelation reprend les premières lettres de Artes-Brugge-Cruise.

L’idée n’est autre que d’offrir de la place à l’économie touristique du port et d’y accueillir les touristes et les membres d’équipage. Ces derniers sont en effet désireux de se reposer dans un espace autre que leur lieu de travail tout en bénéficiant d’un accès à internet. Sur certains navires, l’équipage s’élève à quelques 1300 individus.

Pour reprendre les propres mots de Piet Vandenkerkhove: “Quand l’équipage est content, les touristes le sont également”.

Plus d’informations sur ce bâtiment: http://www.mijncruise.be/cruiseterminal-zeebrugge

Zeebruges, une ville d’embarcation

Si All ways Cruises est connu pour proposer de grandes croisières à partir de la côte belge, MSC a également pris le pas. Le groupe italien a fait partir 400 personnes cette année. “Un chiffre que nous comptons augmenter à 600” nous annonce fièrement son Directeur, Patrick J Pourbaix.

Par groupe de 40 personnes, le MSC Splendida offre la particularité de transformer le port belge en une escale et un lieu où on embarque.

Plus d’informations via le lien suivant: https://www.msccroisieres.be/fr-be/Offres-Croisieres/Offres-Par-Destination/Depart-Zeebruges.aspx

En Belgique, notre port d’embarcation ne souffre aucune concurrence. Le port d’Ostende est trop petit pour ces mastodontes des mers. A Anvers, outre le fait que les pourtours de l’escault n’offrent pas de réels attraits, la ville baroque connait un problème similaire. Les navires de ce type n’y savent pas manoeuvrer.

De sources concordantes, Zeebruges offre de réelles possibilités. Pour un prix abordable, situé entre ce qui est pratiqué dans le nord et dans le sud, l’escale est intéressante pour les armateurs. Cette année, le taux de remplissage des navires de croisière atteint allegrement les 90 pct chez bon nombre d’entre eux. Certains bateaux sont déjà remplis pour 2018. L’augmentation du nombre de passagers belges ne pourra que renforcer l’intérêt porté à notre pays par les financiers de la croisière. Concluons en reprenant l’argument commercial du groupe MSC: Embarquez à Zeebruges: C’est si proche et si simple!

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY