Zaventem opérationnel à partir du 2 juin

Dès jeudi, les passagers en partance de l’aéroport pourront effectuer à nouveau leur enregistrement dans le hall de départ. Et la sécurité ?

« Brussels Airport reprend donc le cours normal de ses opérations dans le hall de départ à peine 2 mois et demi après les attentats », explique la direction de l’aéroport Bruxelles-Zaventem . Les 21 compagnies aériennes dont les comptoirs d’enregistrement avaient été transférés dans la structure temporaire retrouveront le hall de départ.

Deux nouveaux comptoirs ont été ajoutés afin de permettre 28 vols par heure contre 22 aujourd’hui. Zaventem montera progressivement en puissance le nombre de vols pour atteindre les 44 vols au départ par heure et retrouver ainsi le niveau de la saison estivale.

« Grâce à cette optimalisation, les passagers prendront en moyenne 60 minutes pour parcourir la distance entre l’entrée de l’aéroport et la porte d’embarquement, soit aussi rapidement qu’avant les attentats », précise le communiqué.

« Avec le système actuel, Mickey Mouse pourrait embarquer sans qu’on l’identifie » 

Les accès à la gare ont été restaurés de nouveaux travaux sont prévus pour favoriser encore plus d’accessibilité. Souhaitons qu’ils soient bien surveillés et mieux contrôlés qu’avant. Selon le quotidien L’Avenir, La police de l’aéroport avait demandé des moyens supplémentaires pour sécuriser l’entrée du « diamant » dès le 5 décembre dernier, soit trois mois avant les attentats meurtriers du 23 mars.

Pour L’Avenir, citant une source syndicale du SLPF-police, le commissaire en chef de la police aéronautique aurait tout simplement « oublié » de transmettre ces demandes à la direction de Brussels Airport. On croit rêver !

Et les propos de Guy Coordeel, commissaire en chef de la police aéronautique auditionné par la commission d’enquête parlementaire n’ont rien de rassurant. « Nous sommes à l’os (…) avec le système actuel, Mickey Mouse pourrait embarquer sans qu’on l’identifie » ! On entend également ces même propos tenus par les policiers français.

Dans un récent article, Pagtour vous avait informé de l’absence totale de contrôles au départ de la gare du midi… Aucun filtrage, aucune fouille, aucun portail de sécurité… Et ce n’est pas la 1ère fois… A-t-on déjà oublié l’attentat du Thalys le 21 août dernier où un terroriste a pu embarquer avec une kalachnikov ? Heureusement qu’il y avait des GI à bord ! Si l’on n’arrive pas à tirer leçon des carences passées, les jihadistes ont de beaux jours devant eux…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Merci ! Donnez encore plus de détails concernant les endroits non sécurisés ! Les terrorists n’ont que lire le journal pour savoir où il peuvent déposer une bombe ! MG
    IDEM pour les F16 qui vont bombarder par ci par là..

LEAVE A REPLY