WTTC : la contribution du tourisme au PIB des Caraïbes a chuté de 33,9 milliards de dollars en 2020

Maison à Harbour Island - Bahamas © Hervé Ducruet

Le rapport annuel sur l’impact économique (EIR) du Conseil mondial du voyage et du tourisme révèle aujourd’hui l’impact dramatique du COVID-19 sur le secteur des voyages et du tourisme des Caraïbes, éliminant 33,9 milliards de dollars de l’économie de la région.

L’EIR annuel du World Travel & Tourism Council (WTTC), qui représente le secteur privé mondial du voyage et du tourisme, montre que la contribution du secteur au PIB a chuté de 58%, soit plus que la moyenne mondiale.

L’impact des voyages et du tourisme sur le PIB de la région est passé de 58,4 milliards USD (14,1%) en 2019 à 24,5 milliards USD (6,4%), à peine 12 mois plus tard, en 2020.

L’année de restrictions de voyage préjudiciables qui a mis un terme à une grande partie des voyages internationaux, a entraîné la perte de 680.000 emplois dans le secteur des voyages et du tourisme dans cette région de vacances populaire, ce qui équivaut à près d’un quart de tous les emplois du secteur.

Ces pertes d’emplois ont été ressenties dans l’ensemble de l’écosystème du voyage et du tourisme, les PME, qui représentent huit sur 10 de toutes les entreprises mondiales du secteur, particulièrement touchées.

En outre, en tant que l’un des secteurs les plus diversifiés au monde, l’impact sur les femmes, les jeunes et les minorités est considérable.

Le nombre de personnes employées dans le secteur des voyages et du tourisme dans les Caraïbes est passé de près de 2,76 millions en 2019 à 2,08 millions en 2020, soit une baisse de près d’un quart (24,7%).

Le rapport a également révélé que les dépenses des visiteurs nationaux ont diminué de 49,6%, les dépenses internationales se portant encore plus mal, chutant de 68%, en raison de la forte dépendance de la région à l’égard des voyages internationaux, de nombreuses îles étant massivement touchées.

Alors que la contribution moyenne mondiale des voyages et du tourisme au PIB a chuté de -49,1%, de nombreuses îles de la région ont connu une situation bien pire.

Saint-Kitts-et-Nevis a connu une forte baisse de 72,3%, tandis que Sainte-Lucie suivait de près avec une baisse de 71,7%. Les Bahamas, les îles Vierges britanniques et Saint-Vincent-et-les Grenadines ont tous subi de lourdes pertes, avec des baisses de 68%, 67,6% et 67%, respectivement, démontrant à quel point les voyages internationaux entrants sont importants dans la région.

Le WTTC soutient également l’introduction d’un laissez-passer santé tel que le certificat vert numérique de la Commission européenne, qui permettrait de voyager en toute sécurité à l’étranger.

Ces mesures serviront de base à la reprise des millions d’emplois perdus en raison de la pandémie.

Cela réduirait également les terribles implications sociales que ces pertes ont eues sur les communautés dépendantes des voyages et du tourisme et sur les gens ordinaires qui ont été isolés par les restrictions du COVID-19.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY