Wallonie : de l’avant-garde au bon vieux temps!

La gare des Guillemins du Liège, signée par le starchitecte espagnol Santiago Calatrava. Photo ©Serge Abel-Normandin

J’étais déjà allé à Liège, il y a bien longtemps. À ma courte honte, j’avoue que j’en gardais peu de souvenirs. Aujourd’hui, toutefois, la cité ardente fait grande impression – surtout si on y accède par sa gare futuriste, signée par le starchitecte espagnol Santiago Calatrava.

LA NOUVELLE BARCELONE ?

Inaugurée en 2009, la Gare des Guillemins est désormais le monument le plus photographié de Liège. Grâce à cette œuvre ultramoderne, et grâce aussi à d’autres initiatives urbanistiques comme le complexe Médiacité (signé, lui, par le designer israélien Ron Arad), Liège a complètement dépoussiéré son image. Tant et si bien qu’on désigne parfois cette ville de 200 000 habitants comme « la nouvelle Barcelone »!

Lors de notre (trop) bref séjour à Liège en juin, nous avons visité le musée La Boverie, tout juste ouvert. Bénéficiant d’un partenariat avec le Louvre, ce musée occupe l’ancien Palais des beaux-arts, un édifice hérité de l’exposition universelle de 1905. Mais comme il se doit dans la nouvelle Liège, La Boverie arbore désormais une architecture résolument avant-gardiste. Et pour s’y rendre depuis la gare des Guillemins (distante de 800 mètres), les piétons empruntent une audacieuse passerelle– La Belle Liégeoise – enjambant élégamment la Meuse.

Sur les sentiers parfaitement aménagés du RAVeL au pays de Herve. Photo ©Serge Abel-Normandin
Sur les sentiers parfaitement aménagés du RAVeL au pays de Herve.
Photo ©Serge Abel-Normandin

LE PAYS DE HERVE SUR DEUX ROUES

Notre séjour en Belgique s’inscrivant dans le cadre de l’année thématique La Wallonie à vélo, nous ne nous sommes pas attardés à Liège et avons mis le cap sur Herve, en province.

Au programme : le circuit cycliste Au pays des verger, la balade des pommiers (no. 17).

À notre grande surprise, la Maison du tourisme de Herve nous destinait non pas des vélos traditionnels, mais des e-bike. Ça nous a permis de faire l’expérience de ces lourds vélos à assistance électrique, beaucoup plus répandus en Belgique qu’au Québec. Verdict : voilà un mode de transport qui, à défaut d’être sportif, rend le vélotourisme accessible à tous, y compris les cyclistes occasionnels ou plus âgés. Tous les plaisirs du vélo sont au rendez-vous, sans le déplaisir de suer!

Sur les sentiers parfaitement aménagés du RAVeL au pays de Herve. Photo ©Serge Abel-Normandin
Sur les sentiers parfaitement aménagés du RAVeL au pays de Herve.
Photo ©Serge Abel-Normandin

La plus grande partie de notre randonnée en e-bike s’est déroulée sur des sentiers parfaitement aménagés du RAVeL, un vaste réseau d’itinéraires cyclistes qui emprunte d’anciennes voies ferrées en Wallonie.

Notre balade dans le beau pays de Herve nous a conduits, notamment, au sommet du promontoire où se trouve Clermont-sur-Berwinne, qui fait partie des Plus beaux villages de Wallonie.

Le hasard voulait que, ce jour-là, plusieurs habitants étaient costumés à l’ancienne!

DE BIÈRE EN BIÈRE…

Le clou de notre promenade a toutefois été la visite à l’abbaye de Val-Dieu. Ce paisible monastère cistercien nous a séduits non seulement par son patrimoine architectural de 800 ans, mais aussi par son patrimoine… brassicole! Inspirées des recettes des anciens moines brasseurs, les bières Val-Dieu sont bel et bien divines!

L’abbaye de Val-Dieu englobe une brasserie. Les bières Val-Dieu sont inspirées des recettes des anciens moines brasseurs. Photo ©Serge Abel-Normandin
L’abbaye de Val-Dieu englobe une brasserie. Les bières Val-Dieu
sont inspirées des recettes des anciens moines brasseurs.
Photo ©Serge Abel-Normandin

Le lendemain, après passée une nuit au douillet Domaine du Haut Vent à Herve (un hôtel-restaurant raffiné arborant fièrement le label Bienvennue Vélo), nous étions prêts à visiter le Château de Reinhardstein, superbe un châteaufort du XIVe siècle juché au sommet d’un piton rocheux dans les Hautes-Fagnes belges.

Au terme de cette intéressante visite – et même s’il n’était pas encore midi –, nous n’avons pu résister à gouter la bière du château. Devoir de journaliste, bien sûr! Du reste, ne devions-nous pas passer tout l’après-midi à découvrir le réseau cycliste dit des points-nœuds, au fil du circuit du lac de Bütgenbach (no. 25)?

Entamée sous un soleil resplendissant, cette agréable expédition dans les Cantons de l’Est wallons aura toutefois été interrompue par une averse imprévue… Ça nous a obligés à déguster une autre bière du cru dans la première brasserie venue. Il faut savoir faire contre mauvaise fortune bon cœur, n’est-ce pas?

Ce reportage fait suite à une invitation de Wallonie-Bruxelles-Tourisme (WBT OPT) en collaboration avec Air Canada.

logo_tourismeplus

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY