Wallonie : aires d’accueil pour camping-cars

Forme de tourisme qui allie liberté et mobilité, le camping-car est un mode de vacances qui suscite un engouement croissant. Une tendance que confirme la FEBIAC, Fédération Belge et Luxembourgeoise de l’Automobile et du Cycle-, le nombre de d’immatriculations de camping-cars et de fourgons aménagés a en effet augmenté de 52,6% entre 2010 et 2016. Afin de séduire ces touristes, le Ministre wallon du Tourisme, René COLLIN, a présenté, à Barvaux, le dispositif permettant de faciliter l’aménagement d’espaces pour camping-cars ainsi qu’un nouvel outil de promotion recensant les aires équipées de Wallonie.

27 sites sont éparpillés sur le territoire : 2 en Province de Hainaut, 3 en Province de Liège, 16 en Province de Luxembourg et 6 en Province de Namur. Ils proposent l’encadrement qualitatif attendus par les motorhomistes notamment au travers des services suivants :

* Une dalle permettant la vidange directe des eaux grises (Douche et évier) à proximité

* Un dispositif permettant la vidange des eaux noires (WC) à proximité

* Un point d’eau potable

Cette offre est encore loin d’être suffisante. En 2017, 96.144 camping-cars neufs ont été vendus en Europe et ce sont quelques 20 millions de motorhomistes qui parcourent le vieux Continent chaque année. Les couples de plus de 50 ans propriétaires de leur véhicule constituent le profil type de ces touristes. En moyenne, ils utilisent 75 nuits par an leur camping-car, roulent 150 km par jour pour 11.000 km par an et ils dépensent également une trentaine d’euros par jour par personne. Toutefois, la démocratisation de ce mode de voyage, la confortabilisation des véhicules, mais également les nombreux adeptes des sports natures tendent à élargir cette clientèle.

Dans un premier temps, le Ministre René COLLIN a procédé à la simplification de la circulaire relative à l’aménagement de ces espaces d’accueil. Dorénavant, les haltes de nuit sur des espaces publics sont subsidiées à hauteur de 60%. Pour les aires d’accueil dans le périmètre d’un terrain de camping, le taux de subventionnement est de 50% plafonné à 85.000€.

Depuis le 1 février 2016, date de l’entrée en vigueur de cette nouvelle directive, 5 nouveaux projets ont été subventionnés. Le projet d’Houffalize est le premier à avoir été inauguré en avril 2017. Les 4 autres projets seront opérationnels en 2019 et 2020 (Trois-Pont, Floreffe, Herbeumont et Paliseul).

L’ASBL Wallonie Bruxelles Tourisme<http://walloniebelgiquetourisme.be/> en collaboration avec le Commissariat Général au Tourisme<https://www.tourismewallonie.be/>, Walcamp<https://campingbelgique.be/> et la Ligue francophone belge des Clubs de Mororhomes<http://www.lfbcm.be/> ont édité une carte reprenant l’ensemble des aires. Pour chaque emplacement, les informations suivantes sont reprises :

* aire publique ou camping

* nombre d’emplacement

* eau-électricité incluse ou payante

* paiement par carte ou en espèce.

« Le développement d’aires d’accueil pour camping-car et leur promotion, souligne René COLLIN, contribue à renforcer l’attractivité touristique la Wallonie. L’adaptation d’une offre et de services de qualité est indispensable pour capter ce segment d’une clientèle en plein essor tout en s’assurant d’apporter une réponse environnementale adaptée (protection des paysages, prévention des pollutions, etc.) dans une approche concertée avec les communes, les campings et les autres acteurs touristiques »

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY