VVR… L’union devrait faire la force

Pendant le dernier congrès Selectair, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir longuement avec Koen Vandenbosch, CEO de la VVR. La franchise était de mise, un reality check en 5 questions.

1) Combien de membres compte la VVR ?

597 membres avec plus de 1.000 points de ventes en Flandre et en région bruxelloise néerlandophone. Le taux des membres est en augmentation constante à raison de 2/3 agences par année. Une seule faillite en 2018.

2) Une rapide analyse SWOT de la VVR ?

Strengths /Forces: la VVR soutient ses membres, les soulage de leurs soucis légaux communs et défend leurs intérêts.

Weaknesses/Faiblesses : la VVR reste dépendante de ses membres. Ils sont à la fois notre force mais une faiblesse parfois aussi, car il existera toujours quelques mécontents.

Opportunities/Opportunités : rendre la VVR encore plus incontournable de par l’ensemble des services rendus. Augmenter les travaux de réseaux et les projets, même avec L’«ennemi». Bref, changer les mentalités.

Threats/Menaces: rester dans le même « Old school mindset » qu’aujourd’hui.

3) Merci de définir l’absolue nécessité de la VVR pour ses membres

Notre plan d’action couvre 5 points critiques:

  • l’efficacité de notre organisation interne.
  • nous protégeons l’image de notre secteur au travers d’un lobbying permanent.
  • nous assurons la saine professionnalisation du secteur au travers des formations hors produits. (aérien, T. O. GDPR, Management training etc…)
  • nous collaborons avec des centres de formations reconnus (Cefora. Cintra). La VVR se veut incubateur/innovateur. Un projet #DIGIT est en cours.
  • nous assurons une gestion durable pour assurer la confiance dans l’esprit du voyage.

Nous nous battons pour neutraliser les effets des « fake news » en général, et sur les sujets du « flyshame ou cruiseshame » en particulier.

4) la VVR est un défenseur et promoteur du Belgian Travel Summit

Pour votre association, quelle est la finalité absolue de l’initiative ? Créer une plateforme qui définit une vision commune pour le secteur belge sur certains axes.

5) Comment voyez-vous le positionnement de la VVR dans 5 et 10 ans ?

Durant les 5 prochaines années un rapprochement encore plus renforcé avec l’UPAV deviendra une réalité. On ne parle pas d’intégration car le secteur du Tourisme est une responsabilité politique régionale. Dans 10 ans, il est bon de rappeler que c’est le Conseil d’Administration qui détermine la vision.

Ma vision personnelle est qu’une plus grande collaboration entre les associations est dans l’intérêt général de tous les membres. Aujourd’hui déjà l’UPAV a un représentant au C.A de la VVR et vice et versa.

Encore beaucoup de pain sur la planche…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY