VTLF: les absents ont eu tort

Alors qu’une initiative semblable en France avait naguère dû être annulée faute… d’exposants, le premier salon virtuel du tourisme et des loisirs (VTLF) organisé le mois dernier par la société bruxelloise 2Advice, et dont beaucoup avaient cru pouvoir prédire l’échec, a au contraire répondu aux attentes et se tiendra désormais deux fois par an.

Trois semaines plus tard, les promoteurs du salon ont dévoilé les chiffres et résultats de l’enquête de satisfaction. Les chiffres, d’abord : 4.901 visites, 15.001 clics, 2.579 chats et 2.263 business cards échangées, essentiellement lors des journées professionnelles, qui ont accueilli 1.058 visiteurs.

La recherche d’une expérience

Qu’est-ce qui a motivé les visiteurs ? Pour les trois quarts d’entre eux, le fait de « vivre » un salon virtuel du tourisme pour la première fois. Combien de temps y sont-ils restés ? Moins de deux heures, pour 62 % d’entre eux, de deux à quatre heures pour un quart d’entre eux.

Quelle appréciation portent-ils sur l’enregistrement ? 3,4 sur 5 en moyenne. Les heures d’ouverture ? 3,9. L’apparence générale du salon ? 3,3. Comment en ont-ils été informés ? Pour un quart des visiteurs, par la presse professionnelle, comme PagTour. Par e-mail (23,5 %) ou via Facebook (22 %). Seuls 14 % des répondants ont appris l’existence de VTLF par un exposant, et 8,5 % par la presse d’information générale.

Des exposants globalement satisfaits

Du point de vue des exposants, le salon obtient une note de satisfaction globale de 3 sur 5. Les deux tiers ont assuré qu’ils reviendront la prochaine fois et qu’ils recommanderaient à d’autres d’y participer. Avec quel objectif ? Celui de participer à un nouveau concept (82 %) et de sensibiliser les visiteurs à leur marque (73 %), plus que pour recruter de nouveaux clients (58,8 %).

Le service et le support assuré par les organisateurs est pointé à 3,8 sur 5, le rapport qualité/prix à 3,2, la qualité des exposants et l’apparence générale, à 3,5 sur 5.

Pari gagné, donc, avec les agences de voyage, mais l’essai reste à transformer en ce qui concerne le grand public. C’est sans aucun doute sur cet aspect que devront porter les actions marketing futures.

Via smartphone aussi

Des points d’amélioration ont été identifiés, qui permettront d’adapter et d’améliorer la formule. Ainsi, l’accès au salon via une tablette ou un smartphone sera possible dès la prochaine édition. On étudie également la possibilité d’utiliser des lunettes 3D. Mais surtout, la décision a été prise de reconduire le salon virtuel, selon deux éditions, calquées sur le calendrier traditionnel de sortie des brochures : l’une du 18 au 22 mai 2017, l’autre du 23 au 237 novembre.

Les tarifs resteront inchangés par rapport à cette première édition, et un prix spécial sera consenti aux exposants qui réserveront pour les deux salons. Enfin, preuve de l’intérêt que suscite la formule, la société 2Advice a reçu la demande d’organiser d’autres salons.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY