Voyageurs vaccinés au Chili: test ou quarantaine

© Francesco Bovolin - Pixabay

Le 6 octobre dernier, Paula Daza, sous-secrétaire à la santé publique, et José Luis Uriarte, sous-secrétaire au tourisme, ont annoncé des modifications au «plan de protection des frontières» du Chili, qui a été mis en place pendant la pandémie et comprend des conditions d’entrée et de sortie du pays.

La nouvelle réglementation prévoit qu’à partir du 1er novembre, tous les voyageurs entrant dans le pays avec un schéma de vaccination complet approuvé et validé par le Chili et un test PCR négatif devront effectuer un nouveau test PCR à leur arrivée. Les voyageurs qui se plient à cette exigence peuvent maintenant éviter la quarantaine de cinq jours. Ceux qui ne souhaitent pas effectuer ce test peuvent continuer à effectuer la quarantaine à leur arrivée.

Le Secrétariat d’État à la santé publique a rappelé que le certificat de vaccination doit être demandé sur le site «Yo me vacuno» avant chaque voyage et n’est pas disponible auprès des agences de voyage. «Il faut deux semaines pour obtenir ce document. Une fois la demande approuvée, il faut encore attendre 24 heures avant que le document n’apparaisse dans le système», a déclaré le Secrétariat d’État. Il est donc recommandé de demander le certificat bien avant le départ et de le présenter avant d’entrer dans le pays.

Formulaire d’entrée et assurance maladie

Il est également obligatoire de remplir le formulaire d’entrée jusqu’à 48 heures avant le départ. En plus de ces exigences, les voyageurs étrangers doivent obligatoirement souscrire une assurance maladie couvrant les frais d’assistance médicale, de traitement hospitalier et de rapatriement pendant leur séjour dans le pays, y compris la couverture des frais encourus en cas d’infection à la Covid-19.

La couverture minimale pour les services de santé doit être de $30’000. Le certificat d’assurance doit être joint à l’affidavit du voyageur avant d’entrer dans le pays.

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY