Voyageurs du Monde ne connaît pas la crise!

Dans un contexte tendu pour les TO français, 2016 a été une année « superformante » selon Jean-François Rial Pdg du groupe Voyageurs du Monde. Et l’année 2017 s’annonce très bien partie, les 3/4 du CA 2016 étant déjà réalisés. Secret de cette réussite insolente : « produire une énorme valeur ajoutée »

A l’occasion de la présentation à la presse des résultats, Jean-François Rial et Lionel Habasque (directeur financier) avaient le sourire. Et pour cause. Alors que les TO français buvaient la tasse en 2016 (baisse des ventes de 2%), le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 379,3 M€, (+ 4,8% par rapport à 2015), un Ebitda de 24,3 M€ (+17,1%) et un résultat net à 13,6 M€ en progression de +35,8 %. Qui dit mieux ?

Enfin, environ 180.000 clients ont voyagé en 2016 avec les 20 marques du groupe. Côté destination, le podium des ventes ne bouge pas : États-Unis (7,6% ), l’Italie (5,5%) et la France (4,7%). « l’activité individuelle représente 95% de notre activité avec deux activités phares : le voyage sur-mesure et le voyage d’aventure », précise J-F Rial.

unnamedComment expliquer un telle réussite insolente ?

« Voyageurs du Monde se positionne comme le meilleur au monde en termes de services », assène-t-il. Sur le voyage sur mesure, Voyageurs du Monde a lancé sa Radio Voyageurs, une émission 100% voyage des « grandes gueules du tourisme » mise en ligne deux fois par mois écoutée par plus de 400.000 auditeurs. Sa nouvelle application mobile vient aussi compléter un ensemble de services très large qui va de la conciergerie francophone à distance à la mise à disposition de boîtiers Wifi pour un accès gratuit international.

Comptoir des Voyages pour sa part renforce son positionnement autour du voyage en immersion, très tendance aujourd’hui. En effet, suite à la mise en place de son offre de greeters (hôtes) pour découvrir une ville avec un résident local francophone, de son offre d’hébergements alternatifs et de repas chez l’habitant, Comptoir des Voyages déploie Luciole, sa nouvelle application mobile.

Elle fonctionne à 100% hors connexion et compte déjà plus de 100 pays. Outre toutes les informations du carnet de voyage, on a accès à une carte interactive intégrant 25.000 points d’intérêts documentés, plus de 8.000 bonnes adresses et une fonction guidage GPS (véhicule et piéton).

« Qu’est ce que je peux apporter de plus à mon client. A quoi je sers ?

« Il faut toujours plus de valeur ajoutée face aux Airbnb, Google et autre Booking, qui continueront de monter en puissance. Avec les « expériences » que propose Airbnb, et qui sont très bien faites, il faut se poser la question : qu’est ce que je peux apporter de plus à mon client. A quoi je sers ? Le seul moyen de s’en sortir pour nous, intermédiaires, c’est de proposer une valeur ajoutée très forte », résume le Pdg de Voyageurs du Monde

Cela s’applique également dans la distribution le groupe est clairement positionné… multi-canal. « Il n’y a plus vraiment de modèle. l’année dernière, nos ventes sur le web ont diminuée (38% contre 42% en 2015). Aujourd’hui, il faut être à tous les niveaux. Les clients vont en agence, rappellent par Skype ou par téléphone, et achètent en ligne. Mais tout commence sur le web. Aujourd’hui, il faut être présent partout pour pouvoir répondre à tout le monde. Les ventes en agences représentent encore 20 % de notre CA. Peut-on s’en priver ? ». Résultat, VDM ouvrira une nouvelle agence à Lille cette année après celle de Bordeaux inaugurée en 2016.

Renforcement du développement à l’international

Aujourd’hui arrivé à son plafond sur le marché français (en baisse de 2% en 2016), « la croissance de Voyageurs du Monde sera probablement à l’étranger », analyse J-F Rial.

A ce jour, sur ses 30 points de vente, Voyageurs du Monde en compte 3 au Canada, 1 en Belgique et 1 en Suisse. VDM Belgique a réalisé en 2016 un CA de 6 M€, « réparti moitié-moitié entre voyage sur-mesure et le voyage d’aventure. La Belgique représente 3 % du CA du Groupe. Comme la Suisse » précise Lionel Habasque.

opengraph3Voyageurs du Monde a pris, début 2017,  une participation de 60% dans le capital du spécialiste anglais des voyages sur mesure haut de gamme Original Travel (et est phase de négociation pour le rachat d’un autre TO britannique). Une porte d’entré sur le marché anglo-saxon pour le PDG de VDM.

Enfin, côté perspectives , tout va pour le mieux. Au 23 avril 2017, les départs acquis sur l’année sont en hausse de 12,9% sur l’activité individuelle (7,7% à périmètre constant, hors acquisition d’Original Travel) et en baisse de 9,3% sur l’activité collectivités.

Au total, ils sont en hausse de 11,3% (6,5% à périmètre constant) et représentent déjà 71% du chiffre d’affaires 2016. Tout le monde ne peut pas en dire autant…

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY