Voyageurs du Monde fortement impacté par la pandémie

Malgré un début d’année 2020 en progression (hausse de 4% sur les départs acquis à fin février 2020 par rapport à l’année précédente), l’activité du Groupe Voyageurs du Monde a été extrêmement perturbée par la crise mondiale sanitaire liée à la COVID-19 tout au long de l’exercice. Cette situation conduit le Groupe à constater un chiffre d’affaires de 117 M€ sur l’exercice, en recul de 76% par rapport à l’exercice précédent et afficher un résultat net en baisse de 167 % à 20,3 M€ !

Dès le mois de mars et après avoir géré le rapatriement de clients bloqués à destination, nous nous sommes employés à reporter les voyages des clients. 

Ces reports ont été rendus possibles pour les sociétés françaises du Groupe par l’ordonnance gouvernementale du 25 mars 2020 qui a permis aux professionnels du voyage de reporter les voyages de leurs clients à une date ultérieure et de proposer un avoir valable 18 mois, en lieu et place d’un remboursement. Cet aménagement réglementaire important a permis au Groupe de conserver la trésorerie issue des ventes acquises au début de la crise.

Le deuxième trimestre a été marqué par l’absence de départs et de réservations. L’activité a repris à compter de l’été au gré des destinations ouvertes, principalement l’Europe pour les entités européennes, et de l’évolution des règles sanitaires au départ et à l’arrivée (vaccination, tests PCR, quarantaine).

En outre, le 3ème trimestre a été marqué par un redémarrage de l’épidémie et un second confinement qui a contraint le Groupe à reporter les voyages qui étaient prévus à l’automne et à l’hiver.

RÉSULTATS

Dans ce contexte, la marge brute a diminué dans les mêmes proportions que le chiffre d’affaires (-75%) pour s’établir à 36 M€ sur l’exercice. Les aides gouvernementales et les mesures de restrictions budgétaires prises dès le début de la crise ont permis de réduire les charges d’exploitation de près de 53%, à 55 M€.

Ainsi, l’EBITDA est de -13,2 M€ sur l’exercice. Après prise en compte des provisions et dotations aux amortissements, de l’impôt et des intérêts minoritaires, le résultat net part du Groupe s’établit à -13,7 M€, contre +20,3 M€ au titre de l’exercice précédent.

La trésorerie du Groupe (171 M€ au 31 décembre 2020) a été préservée grâce aux avoirs émis en application de l’ordonnance du 25 mars 2020 (cf. supra) en lieu et place de remboursements (56,8 M€ au 31 décembre 2020). Le Groupe a également souscrit un PGE pour un montant total de 50 M€.

Les fonds propres du Groupe s’élèvent à 98,2 M€ au 31 décembre 2020 et les réserves accumulées au 31 décembre 2019 ont permis de financer la perte de l’exercice.

Perspectives

En l’absence de visibilité sur l’évolution du contexte sanitaire et des mesures restrictives qui en découlent (ouverture des pays, modalités de voyages, vaccination), le Groupe ne présente pas d’objectif ni de prévision de bénéfice.

A ce jour, nul ne pouvant anticiper le calendrier de reprise des voyages, le Groupe considère que le scenario d’ouverture progressive des destinations permettant de générer un chiffre d’affaires de 300 M€ tel que présenté en octobre 2020 lors de la communication des résultats semestriels n’est plus un scénario crédible en 2021.

En l’état actuel des aides gouvernementales et des efforts réalisés pour réduire les dépenses opérationnelles, le Groupe estime que son résultat d’exploitation pourrait être à l’équilibre dans un scénario de génération de chiffre d’affaires un peu supérieur à celui réalisé en 2020.

S’il advenait que les départs 2021 ne puissent reprendre pour l’été dans des conditions satisfaisantes et des volumes suffisants, ne permettant pas de générer ce niveau d’activité, les réserves disponibles actuelles (hors financement de 130 M€ annoncé le 9 mars 2021) devraient permettre de financer ce nouvel exercice déficitaire.

Par ailleurs, le Groupe a signé le 9 mars dernier un protocole d’investissement entre les Fondateurs, Certares et Nov Tourisme, qui font leur entrée au capital, les investisseurs historiques (Crédit Mutuel Equity, Bpifrance, Montefiore Investment et BNP Paribas Développement) et son actionnaire de contrôle, la société Avantage.

Au terme des différentes opérations qui se dérouleront entre avril et juin 2021, Voyageurs du Monde aura procédé à une double émission d’obligations convertibles d’un montant total envisagé de 130 millions d’euros, dont 115 M€ d’engagements de souscription prévus au protocole.

Le Groupe renforce par ces opérations de financement ses capacités d’investissement et confirme son ambition de développement en dehors de France, notamment par voie de croissance externe, et sur ses deux métiers principaux, le Voyage sur Mesure et le Voyage d’Aventure

Distribution

Le conseil d’administration proposera à l’Assemblée Générale du 10 juin 2021 de ne pas distribuer de dividende. 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY