Voyageurs d’affaires : les pays à éviter !

Voyageurs d’affaires : les pays à éviter !

Chaque année, International SOS publie une carte des pays les plus sûrs pour les voyageurs d’affaires. La Libye, l’Iran et la République centrafricaine occupent le bas du classement. À l’inverse, les pays scandinaves arrivent en tête des pays les plus sûrs.

International SOS, société française et spécialisée dans le médical et la sécurité, publie tous les ans la carte des pays les plus risqués pour effectuer un voyage. D’après le classement de 2020, la Libye, la Somalie et la République centrafricaine sont les pays les plus risqués pour les voyageurs.

Parmi les pays les moins sûrs, la Libye et le Somalie étaient déjà présents l’année passée. La Colombie, qui figurait dans le fond du classement en 2019, a légèrement rattrapé son retard en termes de sécurité routière, pour remonter au classement. Quant aux pays les plus sûrs, la Norvège, la Finlande et l’Islande sont en tête.

Les risques médicaux

Pour réaliser cette carte, International SOS se base sur de nombreux aspects, dont les trois principaux sont le médical, la sécurité dans le pays, et la sécurité routière.

Concernant les risques médicaux, une équipe d’information et d’analyse médicale de SOS International évalue les risques liés aux maladies infectieuses, les facteurs environnementaux, les données sur les rapatriements médicaux, la qualité des soins médicaux et dentaires d’urgence, l’accès aux médicaments de qualité, ainsi que les obstacles culturels, linguistiques, et administratifs.

Ces risques sont ensuite évalués à l’aide d’un algorithme, fondé sur 24 indicateurs dont le contenu provient des données publiques, et des connaissances des directeurs médicaux régionaux de la société.

Sur la carte, la majeure partie des pays d’Europe comporte un faible risque médical pour les voyageurs. Il en est de même pour le Japon, l’Australie, et la Nouvelle-Zélande. La palme d’or, comme souvent, revient aux pays scandinaves, comme la Suède, ou la Norvège. En revanche, la Libye, l’Irak et le Venezuela arrivent en bas de ce classement.

La carte consacrée à l’aspect médical, du vert pour les plus sûrs, au rouge pour les moins sûrs. (© International SOS)

La sécurité évaluée

Concernant la sécurité, les facteurs évalués sont fondés sur la menace actuelle pour les voyageurs, la violence politique, avec le terrorisme, l’insurrection ou les troubles politiques, et les troubles sociaux, comme la violence sectaire, communautaire ou ethnique. La violence dans le pays et la petite criminalité sont également prises en compte.

Encore une fois, les pays scandinaves sont sur le podium des pays les plus sécuritaires. La Suède, où la criminalité augmente dernièrement, reste un peu en dessous de ses voisins norvégiens ou islandais. Dans le bas du classement, on retrouve l’Irak, l’Afghanistan, la Libye ou le Mali.

 
La sécurité dans les pays, du vert clair pour les plus sûrs, au rouge foncé pour les moins sûrs. (© International SOS)

Les risques routiers

La sécurité routière a également été évaluée, en fonction de la fiabilité des infrastructures de transport, l’efficacité des services de sécurité et d’urgence, et la vulnérabilité du pays aux catastrophes naturelles, dans le cas où leur ampleur serait suffisante pour avoir un impact sur les risques des voyageurs. Le taux est ensuite calculé selon le taux de mortalité sur les routes du pays pour 100 000 habitants, avec quatre paliers : de 0 à 10, de 10 à 20, de 20 à 25, et plus de 25.

Au niveau de la sécurité routière, outre les pays d’Afrique, le Venezuela, la Thaïlande, le Vietnam et l’Arabie Saoudite présentent le plus de risques. À l’inverse, les pays du nord sont encore dans le haut du classement dans ce domaine.

La sécurité routière selon les pays, avec le taux de mortalité pour 100 000 habitants. En beige clair moins de 10, en plus foncé entre 10 et 20, encore plus foncé 20 et 25, et en marron, plus de 25 morts pour 100 000 habitants. (© International SOS)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY