Voyages en mer: portrait d’un skipper

Durant 4 jours, nous avons traversé les Cyclades sur un voilier de Danos Yachting. Ce genre de produit ne pourrait exister sans la présence de l’indispensable skipper. Séquence portrait.

Capitaine Mythos

Christos, c’est un peu le Capitaine Haddock de Danos Yachting. Grand, la barbe grise, on le retrouve accoudé à la barre ou assis juste derrière. D’une blague à tabac, il sort un filtre qu’il coince entre ses lèvres. Une main reste posée sur le grand volant conducteur et de l’autre, il se roule sa dix millième cigarette. A ses pieds, une canette à moitié vide de mythos, la bière locale, attend la suivante. A 55 ans, son être tout entier est construit d’angles secs et expressifs que seule la mémoire de la mer sait sculpter en silhouette typique.

Brunie par le soleil, le vent et le sel, sa peau accueille un tatouage qui, chez lui, semble voué à l’évidence. Dans les yeux bruns du capitaine, on retrouve la profondeur des océans sillonnés trente ans durant. Le Skipper, c’est l’élément-clef d’un voyage réussi. « J’ai une grande confiance en lui », nous dit Daniela, l’armatrice. « Il est discret et souple. Il n’a pas tendance à se raconter ».

IMG_4981Bons ou mauvais, on retrouve ces marins dans une bourse aux skippers, basée à Athènes. Ils sont légion dans cette partie-ci du monde. Ici, la grande majorité des bateaux qui mouillent au port sont des bateaux de location.

Certains skippers ont le col de leur polo remonté à l’italienne. Ils tchatchent et parlent fort. Ils friment. Notre Capitaine les écoute sans rien dire. Il n’en pense pas moins mais la mer lui a appris à se taire. Bien plus qu’un Commandant, c’est un Amiral.

Une attention de tous les instants

Le skipper de ce 15 mètres n’a pas toujours un lit où dormir. Cela dépend du nombre de personnes qui ont embarqué à son bord. Il lui arrive alors de fermer un œil dans le carré ou sur le pont.

Pour cette traversée, il avait heureusement reçu sa cabine habituelle, située à l’avant du bateau. Côté gauche. Toute la nuit durant, sa porte reste ouverte pour mieux ressentir la respiration de son navire. De jour comme de nuit, son attention reste en éveil. « En mer, la moindre erreur ne pardonne pas », nous dit-il de sa voix rocailleuse.

IMG_4973Les manœuvres à l’entrée ou à la sortie du port sont chaque fois des exploits. Des lieux où les accidents sont légion et où les ancres peuvent se nouer.

Certains anneaux sont plus propices que d’autres mais notre homme à ses contacts. Au port où il a ses amis, ils seront toujours là pour attraper sa corde.

Cette année encore, une vingtaine de bateau ont pris l’eau par les hublots. De jeunes skippers inexpérimentés qui avaient oublié de fermer les écoutilles avant de hisser les voiles. Les vagues s’écrasant sur le pont pénètrent alors dans le bâtiment, au péril des occupants.

Prendre la mer à bord d’un voilier comporte toujours son lot de dangers. C’est une aventure, une vraie. La présence d’un grand professionnel à bord est le seul gage de sécurité. Avec Christos, qui a mené sa barque dans tous les océans, c’est aussi une aventure humaine. Une rencontre avec un être d’exception, comme il n’en existe que dans les ports. Une expérience qui donne envie de hisser les voiles et de devenir un point à l’horizon.

Infos et réservations: www.danosyachting.com

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY