Vous préférez vendre des avions ou de la billetterie ?

Le salon de l’aéronautique de Farnborough 2018 a débuté avec d’importantes commandes alors qu’il ne s’est ouvert que lundi. On annonce des chiffres record … Il y a des moments où il est préférable de vendre des avions, plutôt que des billets d’avion…

Avant l’arrivée des constructeurs russes ou chinois …

La concurrence entre les rivaux Airbus et Boeing devrait être encore accélérée cette année. Farnborough est le premier événement depuis qu’Airbus et Boeing ont secoué l’industrie en absorbant les programmes commerciaux clés de rivaux plus modestes.

Comme le canadien Bombardier (avec Airbus) et brésilien Embraer (avec Boeing) qui permettront aux deux grands constructeurs d’être prêts pour une concurrence future avec la Chine et la Russie sur des appareils de 100 à 150 sièges.

Un salon à plus de 50 milliards d’euros

Le salon de Farnborough devrait battre un record avec environ 50 milliards de contrats pour Boeing et Airbus. Selon les organisateurs, les commandes d’avions porteraient sur 311 unités et 47 milliards d’euros. Les motoristes ont enregistré plus 3 milliards de vente.

Boeing : des commandes qui se confirment

Boeing a conclu un accord avec le transporteur DHL pour 14 Boeing 777 cargos et des options pour un montant supérieur de 4,7 milliards de dollars au « prix catalogue », selon FlightGlobal.

La compagnie indienne Jet Airways a ainsi rendu publique une commande pour 75 Boeing 737 MAX 8, pour un montant de 8,8 milliards de dollars.

La compagnie « low cost » brésilienne GOL a annoncé la conversion de 30 Boeing 737 MAX 8 en Boeing 737 MAX 10, avec une commande supplémentaire de 15 Boeing 737 MAX 8 (1,7 milliards de dollars). Le loueur Jackson Square Aviation a annoncé une commande de 30 Boeing 737 MAX pour un montant total de 3,5 milliards de dollars.

La compagnie roumaine TAROM a de son côté annoncé une commande pour 5 Boeing 737 MAX 8 pour un montant de 586 millions de dollars. United a confirmé une commande pour quatre Boeing 787-9, qui avait été finalisée cette année mais n’était pas encore identifiée sur le site du constructeur américain. Le montant du contrat est évalué à 1,1 milliard de dollars.

Airbus, des options qui devront être confirmées

Airbus a annoncé des commandes pour plusieurs dizaines de milliards de dollars au « prix catalogue ».

Cela veut dire que les grandes compagnies bénéficient de réductions substantielles. La compagnie taiwanaise STARLUX a confirmé une commande d’A350. Sichuan Airlines aurait commandé 10 Airbus A350.

Sans vouloir donner de noms, Airbus confirme la vente de 150 de ses Airbus A320neos. L’option la plus importante était pour un loueur pour 80 appareils. Enfin, la compagnie indienne Vistara aurait établi une lettre d’intention pour 50 avions. Enfin, une nouvelle compagnie aérienne, Moxy, devrait confirmer une commande importante pour l’Airbus A220 (ex Bombardier CSeries).

Theresa May voulait rassurer… mais…

La Première ministre britannique a voulu rassurer Airbus qui menaçait de partir dans la mesure où les incertitudes commerciales et administratives que le Brexit pesait sur le bon fonctionnement du groupe.

Mais, elle a dans le même temps frapper sur l’Europe, en annonçant le lancement d’un nouveau programme d’avion de combat britannique, baptisé Tempest, et prévu pour 2035. Cette annonce inattendue est une réponse au programme SCAF d’avion de combat franco-allemand, développé par Dassault Aviation et Airbus, et également prévu pour 2035-2040.

L’Europe des avions de combat n’est pas encore née !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY