Vous avez dit TAMAT ?

Cinq lettres et une asbl qui se cache derrière, une petite dizaine de collaborateurs et un vaste bâtiment mis à disposition par la ville de Tournai au cœur de la Cité aux cinq clochers.

TAMAT pour « Musée de la Tapisserie & des Arts Textiles », institution culturelle dont les moyens de fonctionnement sont assurés par la Fédération Wallonie-Bruxelles, est la seule de ce type à concentrer et sur ses murs et dans ses réserves les collections publiques de tapisseries et autres objets liés aux arts textiles propriétés de la Communauté française.

Constituée au début des années 80 déjà, l’asbl TAMAT, dont la direction, renouvelée récemment, a été confiée à Mélanie Coisne, entend aujourd’hui mieux se faire connaître du grand public, tout en continuant à explorer les formes scientifiques et artisitiques les plus contemporaines dans les arts textiles.

Textures chromatiques

© Baltha

Une exposition présente actuellement les travaux, parfois très surprenants, de huit boursiers du TAMAT qui étudient, par exemple, l’utilisation de la peinture végétale ou encore de nouvelles textures chromatiques et , plus étonnant, l’utilisation artistique qui peut être faite au départ du champignon Kombucha et de la texture extensible qu’il offre !

Bien évidemment, TAMAT est, plus traditionnellement aussi, le conservateur de la tradiction licière et des métiers textiles avec un atelier de restauration performant et réputé qui travaille pour de nombreux clients publics ou privés, belges ou étrangers.

Un musée wallon des arts textiles peu connu mais qui, par la richesse de ses collections, mérite incontestablement un petit crochet par Tournai.

www.tamat.be

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY