Votre cœur peut vous trahir!

Le Département de la Défense des États-Unis peut désormais identifier un individu grâce à un laser qui identifie les battements du cœur à une distance maximum de 200 mètres, a révélé le Massachussets Institute of Technology (MIT). Cette technologie, intitulée Jentson, a été créée par l’entreprise américaine Ideal Innovations Incorporated. Elle est en développement depuis au moins deux ans, à la demande des Forces spéciales américaines pour le Pentagone.

Pourquoi privilégier le rythme cardiaque à la reconnaissance faciale, déjà bien développée ? Parce qu’il existe beaucoup d’obstacles à l’identification d’un visage, répond le MIT. L’individu doit être filmé de face, porter des lunettes, une barbe ou un couvre-chef qui peuvent altérer le fonctionnement du dispositif. Contrairement au rythme cardiaque, qui est unique, constant et ne peut être ni altéré, ni dissimulé, les résultats peuvent atteindre une précision de 95% si de bonnes conditions sont réunies.

A distance

Contrairement à la technologie utilisée pour les électrocardiogrammes, celle-ci a l’avantage de pouvoir capter le rythme cardiaque à distance. Les informations récoltées sur chaque individu devront ensuite être comparées à une base de données cardiaques, enregistrée au préalable, pour permettre au dispositif d’identifier avec précision la «signature cardiaque» d’une personne. Sous réserve que de telles données d’identification soient accessibles un jour. Pour l’instant, le gouvernement américain n’a pas donné plus de précisions sur cette base de données.

Mais le dispositif n’est pas encore au point car il ne fonctionne qu’avec des individus habillés d’un t-shirt ou d’une veste : actuellement, le port d’un manteau suffit à le rendre totalement inefficace…

[Source : Usbek & Rica]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY