Votre bien être pendant les vacances passe par votre alimentation.

Êtes-vous ou plutôt resterez-vous fidèle à vos habitudes alimentaires? On n’y pense pas, on n’y pense plus pendant les vacances. Au diable le régime, au diable mon cholestérol, mon diabète, mon acide urique, mon surpoids et j’en passe.

Aux oubliettes mes efforts pour garder ma forme idéale. Les forfaits de toutes sortes sont là pour vous faire flancher, et surtout les 2 mots magiques que l’on retrouve partout: ALL-IN. Une qualité normale de buffet fera s’étaler devant vos yeux une telle quantité de nourriture que vos papilles gustatives n’y résisteront pas.

Idem pour vos habitudes d’apéros et autres, non plus réservées aux week-ends mais pendant 2 semaines ininterrompues, midi, début et fin de soirée, et peut-être même la petite soif de l’après midi. La présence d’amis ou de la famille ne vous aidera pas à résister. Au contraire, vous allez succomber aux tentations.

Eviter les ALL-IN ?

Mais votre force de caractère est peut-être telle que rien n’y fera. Ma santé avant tout, me direz vous. Je demande à voir.

Les excès ont toujours existé et perdureront aussi longtemps que les formules telles que ALL-IN existeront et c’est tragiquement humain.

Certains font un régime en amont des vacances, d’autres…après les vacances. Même les adeptes végétariens ou végans seront victimes d’abus alimentaires dans leur spécificité. Alors que faire? Eviter les ALL-IN? Peut-être un pas dans la bonne direction.

Le gaspillage alimentaire est gigantesque dans les pays industrialisés et il nous faut contrôler ces abus pour l’avenir de nos enfants. L’eau est un autre problème devant lequel nous restons aveugle pour l’instant, mais l’OR BLEU va se raréfier très vite, et fini les douches ou bains à n’en plus finir.

Alors pendant vos vacances méditez un peu sur ces 2 points en plus de votre bon livre, avec un apéro en moins déjà, et au buffet servez vous UNE seule fois, votre santé vous remerciera dès votre retour de vacances.

Reposez vous bien en tout cas.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY