Vos vacances en voiture, diesel ou essence ?

Pendant des années l’industrie a investi des milliards d’euros pour un diesel vert. Maintenant, on nous rabat les oreilles à tout vat avec les 2 éléments suivants:

Le CO2, ou gaz à effet de serre qui impacte l’écologie, et le NOx, oxyde d’azote ou encore les PM, célèbres particules fines.

Ces particules fines sont issues de l’usure de vos pneus et de vos freins et du carburant évidemment. Il faut savoir que l’essence dégage plus de CO2 que le diesel. Le diesel émet plus d’oxydes d’azote et moins de monoxyde de carbone..(CO). L’essence émet moins de NOx, mais davantage de CO et d’ hydrocarbures imbrûlés.

Au registre des particules fines, le DIESEL RESTE GAGNANT TOUTES CATEGORIES, même s’il peut encore s’améliorer. Avant, le diesel était moins cher que l’essence car moins polluant et donc plus vert. Il est bon de le rappeler. Le diesel est nocif sur courte distance quand le carburant est froid, mais à chaud il est beaucoup moins nocif. D’ailleurs sur les nouveaux modèles diesel, il est prévu un préchauffage pour neutraliser ce problème.

Et ici commence l’occultation d’information ou oubli volontaire d’information envers les consommateurs de la part des politiques. Ce système de préchauffage peut être installé sur les véhicules diesel Euro 1, 2 ou 3 pour 1.500 €, qui pourraient alors continuer à rouler dans une zone LEZ, zone basse émission.

Les propriétaires de véhicules diesel tagués jusqu’à Euro 4 sont pratiquement invités injustement à larguer leurs véhicules s’ils veulent encore rouler en ville. Les politiques pensent à tout, tout en informant qu’à moitié. Si vous circulez en ville avec un véhicule hors norme, il vous en coûtera 350 € d’amende….vous permettant de circuler pendant un trimestre, à multiplier par 4 si vous désirez rouler toute l’année en ville .Le saviez-vous?

Accrochez vos ceintures

Vous voulez contribuer au bien-être de la planète et vous voulez opter pour un véhicule électrique. Cette solution n’est pas évidente du tout. Les véhicules électriques sont plus lourds en général, à cause des batteries, et ils présentent aussi un danger de surchauffe.

L’électrique est plus nocif en NOx en aval, dépendant du mode de conduite, et surtout en amont, en CO2, de par la production des batteries qui se fait à l’aide de l’énergie fossile, le charbon, et en Chine surtout.

Nous ne voyons que la pointe de l’iceberg. Il nous faut donc nous poser la question pourquoi le Politique a été si vite, trop vite, dans ses aspects décisionnels, et a préféré flouer le consommateur contribuable que de l’informer convenablement sur le long terme. Il est vrai que la politique c’est de l’émotionnel et pas du rationnel (donc scientifique). Il comptera d’abord ses voix aux élections, après….on verra bien.

Et Greenpeace dans tout cela? Cet organisme est-il encore vraiment une référence objective? Est-il vraiment apolitique?

Tout cela va trop vite, hier on subsidiait le diesel à mort, aujourd’hui on le tue. Et l’on connaît déjà le véritable carburant durable : l’hydrogène.

Mais cela c’est une autre histoire.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Merci pour cet article!

    Entièrement d’accord, cette hargne pour pousser la propulsion électrique me sidère.
    Comme le signale Etienne De Nil, personne ne parle de l’impact environnemental de la producction des batteries. Et encore moins, du futur impacte environnemental du traîtement, comprenez: RECYCLAGE des millions de batteries HS qui viendront dans les années à venir.
    De plus, si demain tout le parc belge est électrifié, il faudra rajouter des centrales nucléaires! Je trouve ce discours des verts qui pronent tant la sortie du nucléaire (ce que je partage) tant l’élèctrification maximale de si possible tout le pard automobile belge! Quelle hypocrisie!

    Quand je pense que nos 3 gouvernements régionaux dépensent tous 3 des millions d’euros pour payer les suppléments des bus urbains élèctriques par rapport aux bus diesel (pour info: hybride +50%, full électrique +100% !!!), alors que ces dizaines de millions d’euros pourraient être bien mieux rentabilisés en aménagements de nouveaux ou agrandissement de parkings, réfextion et/ou nouvelles pistes cyclabes etc.

LEAVE A REPLY