Vol Rio-Paris : Tous les protagonistes doivent être renvoyés au Tribunal correctionnel

Le 1er juin 2009, le vol Air France 447 reliant Rio de Janeiro à Paris s’abimait en mer, tuant les 228 occupants présents à son bord. 10 ans se sont depuis écoulés ; dix années d’une enquête difficile, source de nombreuses spéculations sur les causes de l’accident ; dix années durant lesquelles les responsabilités des uns et des autres ont été successivement pointées du doigt.

En ce triste anniversaire, le SNPL tient à s’associer au chagrin des familles des victimes tout particulièrement à celles de nos collègues navigants disparus qui peinent, aujourd’hui encore, à faire leur deuil face à la multiplication des rapports d’expertise et de contre-expertise.

L’instruction est terminée depuis le mois de février 2019 et le procès devrait prochainement s’ouvrir. Ce procès est attendu avec impatience par notre organisation. Car, si l’enquête technique a permis d’aboutir très rapidement à la mise en œuvre de correctifs techniques (changement des sondes Pitot notamment) et de nouvelles procédures pour les équipages (formation des pilotes), les conclusions successives des différents rapports d’experts ont suscité de nombreuses incompréhensions au sein de notre profession et des parties civiles.

Vincent Gilles, Vice-président du SNPL affirme « il nous importe que toute la vérité soit faite sur les circonstances de l’accident et que toutes les responsabilités soient mises en lumière par les juges. Pour ce faire, il nous apparaît indispensable que tous les protagonistes du dossier, sans exception, soient renvoyés devant le Tribunal correctionnel ».

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY