Viva Roma!

© La Boverie ©Emilie Denis

Deuxième exposition de prestige à Liège sur le site de La Boverie qui associe les services culturels de la cité mosane et le prestigieux Musée du Louvre dans le cadre d’un partenariat d’ échange signé en mai 2016.

Jusqu’au 26 août prochain, les salles de La Boverie, à quelques pas de la Gare des Guillemins, présentent près de 175 œuvres (huiles , sculptures, dessins, photographies), dont une vingtaine directement tirées des collections du Louvre, témoignent du séjour à Rome des artistes et voyageurs européens du 17ème siècle à nos jours.

La Boverie ©Emilie Denis

Au 17ème et 18ème siècles, le séjour à Rome (en Italie en général) , souvent de plusieurs mois avec les aléas du voyage (brigandage fréquent !) , était un passage obligé, en tout cas pour les artistes qui pouvaient se le permettre.

Une ville souvent rêvée où les artistes de toute l’Europe se forgent là « le goût et la manière » en s’inspirant de l’antique mais aussi d’artistes italiens, de la Renaissance notamment, dont ils aiment à copier les œuvres.

La lumière, si singulière dans la Péninsule, est évidemment un élément clé dans leurs recherches picturales. On y pratique volontiers le paysage d’après nature, sans oublier aussi, dans la seconde partie du 18ème et début du 19ème, l’attrait pour la culture romantique du « ruinisme » (charme des ruines).

Les Découvreurs d’antiques © Hubert Robert © Musée d’Art et d’archéologie de Valence © photo : Philippe Petiot

Lieu de formation des artistes pendant plusieurs siècle, Rome, ses paysages, ses lumières mais aussi ses habitants( citadins et paysans) fascinent et obsèdent ceux qui se déplacent dans les plaines du Latium et prolongent souvent leur périple vers Capri, Naples ou Pompei.

L’occasion de (re)voir à La Boverie des tableaux « romains » signés par Camille Corot, Dominique Ingres ou encore James Ensor. La conception scénographique de cette exposition est clairement découpée et autorise ainsi une déambulation en famille où tout le monde pourra y trouver ses centres d’intérêt.

Infos complémentaires : www.laboverie.com

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

PARTAGE
Article précédentLes brèves du 7 mai 2018
Articles suivantLe marché chinois

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY