Villa Agati au Cambodge: c’est du belge!

L’hôtel Villa Agati a ouvert ses portes le 1er octobre dernier à Siem Reap, au Cambodge. Ce coin de paradis est le projet de Céline Duquaine, une Belge qui a décidé de vivre son rêve en laissant derrière elle une carrière dans la finance.

L’hôtel s’adresse d’abord aux voyageurs en quête de vacances inoubliables où l’écologie et l’approche humaine du service hôtelier sont une priorité.

L’hôtel Villa Agati est situé à Siem Reap, ville de départ pour la visite des Temples d’Angkor, dans un environnement agricole, calme, aux abords du lac Tonlé Sap et de ses magnifiques villages flottants, à dix minutes de marche à peine du centre-ville.

Lieu de tourisme éco-responsable

Céline a tout de suite constaté un défi local : le traitement des déchets et l’utilisation de sacs plastiques à outrance. Elle a donc imaginé son projet d’hôtel autour de l’écologie et de la conscientisation à des habitudes plus durables. L’hôtel Villa Agati vise une réduction du plastique au maximum : distributeurs de savon local écologique, station d’eau potable pour bouteilles recyclables (à disposition des clients), panneaux solaires pour l’eau chaude, panier de courses en osier à disposition, brosses à dents et peignes en bambou sur demande,…. La durabilité concerne aussi le staff grâce à un plan de formation.

Vélos gratuits et téléphone local

Céline est bien déterminée à offrir une expérience hors du commun aux hôtes de la Villa Agati. Outre une approche éco-friendly, des chambres spacieuses et aménagées avec le plus grand soin, une cuisine locale et internationale, les voyageurs bénéficient gratuitement de vélos et d’un téléphone portable local afin d’optimiser le sentiment de mobilité et de liberté. Céline propose également une série d’excursions personnellement testées et approuvées. Quant au transfert de et vers l’aéroport, il est compris dans le service.

L’hôtel, avec piscine extérieure, restaurant et jardin, dispose de 10 chambres pour une capacité de 17 lits

www.villa-agati.com

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY