Vie privée? Laissez-moi rire…

On a déjà beaucoup parlé de reconnaissance faciale ces dernières semaines et de sa répercussion sur tous les secteurs d’activité. Cette technologie fait déjà partie de notre environnement familier, qu’on le veuille ou non.

La Protection de notre sacro-sainte Vie Privée me fait plus que sourire avec l’arrivée ou plutôt l’introduction légale ou pas de cette technologie. On se demande d’ailleurs qui profite le plus de la vague obligatoire du célèbre RGPD, de ses deadlines, des menaces en cas de non respect et j’en passe.

Les Consultants et/ou bureaux d’avocats spécialisés? Probablement et tant mieux pour eux. Cela me rappelle furieusement tout le toutim concernant la prédiction catastrophe du bug de l’an 2000, qui a fait la fortune des bureaux spécialisés pour n’aboutir en fin de compte à….RIEN.

La reconnaissance faciale est une réalité, mais l’Europe préfère taire ses implications, du moins pour l’instant. Démocratie et….vie privée oblige.

En Chine on se concentre sur sa mise en application avec déjà 176 millions de caméras intelligentes en opération. Et pas uniquement pour surveiller les citoyens. Les badges d’entreprises commencent à disparaître, les banques commencent à équiper leurs distributeurs automatiques en lieu et place des cartes.

Dans les aéroports elle permet d’accélérer les contrôles et bientôt pour les compagnies aériennes les cartes d’embarquement disparaîtront. La Police chinoise s’équipe de lunettes spéciales capables de repérer les individus recherchés.

J’entends déjà d’ici les critiques sur l’autoritarisme et les limites à nos libertés

Faut savoir ce que l’on veut: la paix, la sécurité, l’efficacité, la rapidité dans un monde de plus en plus peuplé ou la peur, l’angoisse, le stress où que l’on aille. En Chine c’est aussi un outil de motivation de bonne conduite, si l’on peut dire. Un peu comme le permis de conduire à points. Les 2 approches sont répressives de toute façon.

Les autorités chinoises utilisent la RF pour comptabiliser les infractions, mêmes mineures, telles que traverser une rue, un boulevard ou autre en dehors des passages cloutés, ou un agissement civil inapproprié……les scénarios sont légions.

Pas de sanctions pénales à la clé, pas de prisons de « réhabilitation », mais cela pourrait aboutir à l’attribution de points négatifs qui pourraient se traduire par le non-accès temporaire à des loisirs sélectionnés ou même la non-obtention ou retard pour l’obtention d’un passeport pour aller à l’étranger.

Une sacrée motivation en tout cas pour respecter les règles en général. Je ne béatifie pas la stratégie, mais elle donne à réfléchir dans un monde qui change, dans une Europe qui change…en bien et en mal…malheureusement.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY