Vers une reprise des vols vers Sharm el-Sheikh?

(HD/DR)

La plupart des compagnies aériennes et tour operateurs avaient cessé d’envoyer leurs clients vers Charm el-Cheikh suite à un attentat sur un avion commercial russe. Certaines compagnies ont décidé qu’elles reprendraient leurs vols pour le début de la saison d’hiver 2016.

Les autorités de certains pays européens déconseillent mais n’interdisent pas

Plusieurs états avaient recommandé de ne plus aller sur Charm el-Cheikh car il y a avait de fortes préoccupations sur la sécurité et la manutention au sol.

L’attentat sur l’avion russe avait tué 224 personnes. Il y a aujourd’hui quelques nuances apportées par certains gouvernements suite à un travail effectué par les autorités égyptiennes concernant la sécurité.

Un cabinet britannique avait été mandaté par les autorités égyptiennes

En Décembre 2015, l’Egypte a mandaté une société spécialisée dans la sécurité aéroportuaire. Ces derniers mois, des délégations britanniques, allemandes et russes ont visité les principaux aéroports en l’Egypte afin d’évaluer les améliorations dans les mesures de sécurité.

British_Airways_Boeing_747-400_leaving_townLe mois dernier, l’Allemagne aurait annoncé qu’elle allait lever l’interdiction sur les vols à destination de la station balnéaire de Charm el-Cheikh.

British Airways reprendrait ses vols fin Octobre prochain

British Airways aurait déclaré que ses vols pourraient commencer à nouveau à la fin d’Octobre pour le début de la saison d’hiver. Easyjet pourrait également revenir sur Charm el-Cheikh. Thomas Cook aurait confirmé qu’elle vise une reprise des vols en Novembre.

Ces informations sont à prendre au conditionnel

Les médias égyptiens ont été prompts à publier cette information. Il est vrai que la station balnéaire souffre terriblement du manque de touristes.

Cependant, les compagnies aériennes et tour-opérateurs annonceront officiellement la reprise des vols en fonction d’accords formels de leur gouvernement. A suivre

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY