Vers un accord historique sur les émissions de l’aviation internationale

Un accord historique sur les émissions de l’aviation internationale est attendu alors que les gouvernements du monde se réunissent pour la 39e session de l’Assemblée de l’OACI. L’Assemblée, qui se tient du 27 septembre au 7 octobre, devrait en effet adopter le tout premier Régime mondial de mesures basées sur le marché (GMBM) d’un secteur d’activités couvrant les émissions de CO2 des activités internationales.

«
La route vers un GMBM pour l’aviation internationale a été semée d’embûches, pour toutes les parties concernées, mais […] déjà, des États qui assurent quelque 80 % des vols internationaux se sont portés volontaires pour participer au régime de MBM à partir de 2021 », s’est félicité Olumuyiwa Benard Aliu, président du Conseil de l’OACI.

Les objectifs du GMBM sont les suivants :

•  Amélioration moyenne de l’efficacité énergétique de 1,5 % d’ici 2020
•   Croissance neutre en carbone à partir de 2020
•  Réduction de moitié des émissions nettes de carbone d’ici 2050, par rapport au niveau de 2005

Le Canada encourage d’ailleurs la coopération internationale en vue d’établir des normes ambitieuses pour la croissance écologiquement viable de l’aviation à l’échelle mondiale. Le gouvernement canadien appuie le secteur de l’aviation internationale pour que sa réponse avant-gardiste au changement climatique soit couronnée de succès, a indiqué Marc Garneau, ministre des Transports.

De son côté, l’IATA invite les gouvernements réunis à l’Assemblée de l’OACI de s’entendre sur une mesure mondiale basée sur le marché destinée à aider l’industrie aérienne à gérer son empreinte carbone. L’IATA appuie la mise en place du Régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (CORSIA) – «
un compromis pragmatique », selon Alexandre de Juniac, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

Avec un réseau aéronautique mondial qui actuellement gère quotidiennement quelque 10 millions de passagers et 100 000 vols, l’aviation internationale produit annuellement 1,3 % des émissions mondiales de CO2 dues à l’homme.

Sans titre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY