Véritable bûcher financier de l’industrie des croisières

L’arrêt presque complet de l’industrie mondiale des croisières, qui dure maintenant depuis près de 10 mois, coûte énormément d’argent aux compagnies concernées.

Le portail « Cruise Industry News » a établi des chiffres concrets sur le montant que cela représente pour les trois grands groupes cotés en bourse que sont Carnival Corporation, Royal Caribbean Group et Norwegian Cruise Line Holdings. Leurs marques respectives représentent près des trois quartes de la capacité totale de croisière.

Ainsi Carnival Corporation, la plus grande compagnie de croisières au monde, a par exemple «brûlé» environ 530 millions de dollars US par mois au cours du quatrième trimestre 2020. Au troisième trimestre, cependant, ce chiffre était encore supérieur à 700 millions de dollars américains. Les analystes attribuent la baisse de la consommation d’argent liquide à l’élimination d’un total de 18 navires de croisière.

Royal Caribbean Group, 2e plus grand groupe, le montant mensuel négatif serait d’environ 270 millions de dollars US, selon Cruise Industry News, tandis que Norwegian Cruise Line Holdings, 3e plus grand, brûlait encore environ 175 millions de dollars par mois.

Au total, la consommation mensuelle de liquidités des trois géants du marché au quatrième trimestre 2020 s’est donc élevée à près d’un milliard de dollars américains.

La valeur boursière des entreprises se situe entre 8 et 16 milliards de dollars US et le cours des actions est actuellement inférieurs de 50 à 60% aux valeurs maximales du début de 2020.

(Beat Eichenberger, adaptation Cédric Diserens)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY