Veepee voyage décolle à l’international

Sous l’impulsion de son Directeur Général Jean-Baptiste Hoyaux, l’entité voyage de Veepee se déploie hors de France et devient aujourd’hui un carrefour d’audience puissant au service de ses partenaires. Une accélération du modèle qui leur donne accès désormais à 8 marchés en Europe et à un potentiel de 45 millions de membres.

Créée en 2011, la business unit voyage a accéléré ces 12 derniers mois son développement en Europe, et opère aujourd’hui en France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse, Espagne et Italie.

Bénéficiant de l’ancrage du groupe sur tous ces marchés, Veepee voyage capitalise ainsi sur un potentiel d’audience nouveau : un trafic quotidien de 4.5 millions de visiteurs uniques et plus de 45 millions de membres européens.

« Plus de cinq millions d’euros sont investis par le groupe chaque année dans les outils et la plateforme technique sur cette activité. Un hub technologique, animé par vingt collaborateurs, a ainsi vu le jour à TelAviv, en complément des 220 collaborateurs qui composent l’équipe » explique Jean-Baptiste Hoyaux.

« Ces investissements conséquents ont pour objet d’accompagner l’extension de l’activité, et d’en maximiser la performance : écouler et convertir aux meilleurs niveaux de l’industrie ; proposer la meilleure expérience possible à la fois pour les membres et pour les marques partenaires« .

Pour les membres, en soignant chaque détail ou étape du parcours, de l’aspect créatif aux moyens de paiements disponibles en passant par une transparence maximum sur l’offre proposée et sélectionnée par les experts de veepee; pour les marques-partenaires, en minimisant le time-to-market, en optimisant et fluidifiant l’intégration de l’offre ou encore en développant des analyses de ventes poussées et enrichies.

Avec un volume d’affaires qui devrait atteindre 350 M€ d’ici la fin d’année (+17 %) avec une contribution croissante de l’international, le voyage représente un fort relais de croissance pour Veepee, et devient un acteur incontournable de l’industrie.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY