Vamos a la playa !

Plage de la Concha à San Sebastian (Espagne), seule plage européenne dans le Top 10 du classement de TripAdvisor

Le 30 mars dernier, en Espagne, un texte législatif a suscité un véritable tollé. Pourquoi ? Il rendait le port du masque obligatoire et en permanence sur la plage, bien allongé sur son pré carré… et sans en bouger. Devant cette levée de serviettes de plage des professionnels du tourisme, le gouvernement a vite rétropédalé du pédalo. Mais des questions pratiques se posent !

A l’aube de la saison estivale, c’est un soulagement pour les professionnels du tourisme ibérique. Car cette décision a plus qu’« agacé » les stations balnéaires des régions côtières méditerranéennes, alors que le pays est très dépendant du tourismel.

Rétropédalage d’urgence !

Désormais, les vacanciers sont autorisés à tomber le masque à la plage. Les naturistes sont rassurés… Youpeeeee ! Mais sous condition. Hooooo…. Et là, ça vire au grandiose.

Il faudra qu’ils « restent à un endroit déterminé (par qui ?) et respectent la distance minimale d’1,5 mètre avec les personnes qui ne vivent pas sous le même toit (sic) », a indiqué un communiqué du ministère de la Santé espagnole publié mercredi soir. On se croirait en France !

Qui va va vérifier si les touristes respectent les règles ?

Personnellement, il m’est arrivé d’aller à la plage avec des amis qui n’habitaient sous la même location. Surtout en vacancesQui ne l’a pas fait ? Tous les goûts sont dans la nature comme disait la chanson du groupe Elégance, « Vacances j’oublie tout… ». Ben non, surtout pas en ce moment !

Question pratique : Si on veut se baigner ou se tremper les pieds dans la mer, ce qui est le but quand on va sur une plage (espagnole de surcroît où il fait très chaud), comment faire pour y aller depuis sa serviette, et surtout la rejoindre après avoir fait trempette… Faut-il  porter le masque pour atteindre les vagues puisque j’ai quitté mon espace sanctuarisé alors que je marche vers ses flots bleus ce qui n’est pas permis  ? Avec une question existentielle: j’en fais quoi de mon masque !

C’est ça les vacances qui nous attendent ?

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY