Vaccins : Le bout du tunnel est là !

Le magazine britannique The Economist, considéré comme le meilleur magazine économique au monde, a eu raison de mettre sur sa dernière UNE, un tunnel avec au bout du tunnel, une lumière associée à une seringue, donc au vaccin.

Le titre était très clair, « enfin de l’espoir ». Bien entendu, je connais les réticences de certains à l’égard des vaccins, mais ici, c’est clair, si l’économie et nos vies peuvent reprendre enfin un parcours normal, ce sera grâce à ces vaccins.

Surtout que tout le monde sait qu’un troisième vaccin celui fabriqué par Astrazeneca et l’université d’Oxford est efficace à 70% ce qui est nettement supérieur à l’efficacité du vaccin de la grippe. Les esprits chagrins diront que c’est moins que le vaccin de Pfizer et BioNTech qui lui est efficace à quasi 95%.

Alors, c’est vrai, mais ce vaccin nécessite d’être congelé à du – 80%, soit 6 fois plus froid qu’un réfrigérateur normal. Pour le candidat vaccin d’Astrazeneca, un simple frigo suffit, ce qui veut dire que la distribution de ce vaccin sera infiniment plus simple et surtout, il coûtera moins cher.

D’ailleurs, les commentateurs ont remarqué que si Macron a pu lever par paliers les restrictions sanitaires, c’est aussi grâce à l’arrivée prochaine de ces vaccins, tout en disant que ce dernier ne serait pas obligatoire.

Comment d’ailleurs peut-il en faire autrement lorsqu’il sait qu’une bonne partie de la population est contre les vaccins ou s’en méfie. Donc, oui, Macron, propose de vacciner les populations les plus à risque pour la fin décembre ou début janvier, ce qui est un projet très ambitieux.

Mais bon, comme en Belgique, on a l’habitude de copier les décisions françaises en matière sanitaire, je serai curieux de voir les prochaines déclarations de nos ministres. Mes confrères du quotidien économique français Les Echos ont raison de poser la question : les mesures de relâchement sont-elles élastiques dans les deux sens ?

Autrement dit, si malgré ce relâchement par paliers, des signaux devaient montrer un redémarrage du virus, les mesures seraient-elles à nouveau mises en place ? La question se pose également en Belgique, la hantise des politiques, c’est une 3ème vague, car elle serait catastrophique pour la population qui est déjà épuisée moralement de ce choc sanitaire.

Surtout quand comme en Belgique, une ministre vous annonce maladroitement que la police pourrait sonner chez vous le soir de Noël en cas d’infraction. Retenons juste la prévision de l’économiste en chef de la BCE, il prévoit un effet rebond sur nos économies pour le 2ème semestre 2021.

Les uns diront que c’est tard, et les sages diront que c’est magnifique, rebondir d’ici 7 mois maximum, alors que nous avons vécu la plus grave crise économique depuis 1929, c’est un miracle. Ne brûlons pas les étapes, restons prudents, mais le bout du tunnel est là.



Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY