Une tempête de neige et un froid polaire ont paralysé la côte Est des États-Unis entraînant l’annulation de plus de 4.000 vols au départ des aéroports new-yorkais…

Un vent glacial descendu du nord de l’Arctique s’est engouffré sous forme de blizzard et a balayé tout le nord-est des États-Unis. La tempête a ensuite laissé place à un froid extrême. Dans la ville de Boston, les vents ont provoqué des inondations, mais avec le froid intense, l’eau gèle à mesure qu’elle monte dans les rues.

Des voitures se retrouvent figées dans la glace en pleine rue. En froid ressenti, dans certaines villes il peut faire jusqu’à moins 40 degrés. Des centaines de personnes ont été secourues. Les autorités locales ont recommandé aux habitants de ne pas sortir pendant le week-end.

4.200 vols annulés

Les perturbations météorologiques ont fortement impacté les transports. Les aéroports new-yorkais de J.F. Kennedy et La Guardia ont été « de fait fermés » à partir de la mi-journée vendredi, a souligné Andrew Cuomo, gouverneur de New York. Les terminaux sont restés ouverts pour accueillir les passagers coincés.

Dans les différents aéroports de New York, environ un tiers des vols étaient impactés. Selon Flightradar, les passagers d’un vol en provenance de Pékin arrivé à New-York-JFK ont dû attendre sept heures avant de pouvoir débarquer.

Pendant la nuit de vendredi à samedi, toujours à l’aéroport JFK, un avion de China Southern Airlines a heurté un autre appareil, de la Kuwait Airways, sur le tarmac, selon des médias locaux. Aucune victime n’était à déplorer.

Norwegian: Pas de vols avant le le 9, le 10 voire… le 11 janvier

De nombreux vols à destination de New York et provenance de Vienne et de Francfort ont dû faire demi-tour en raison de la capacité limitée de l’aéroport JFK pour les accueillir pendant la vague de froid. Des passagers du vol Norwegian DY 7020, qui devaient embarquer le 4 janvier, devraient partir au mieux le 9, le 10 voire… le 11 janvier.

Des vacanciers guadeloupéens ont fait le choix de rentrer par leurs propres moyens. Certains ont entrepris de rejoindre Washington, à près de 330 kilomètres de New York. De là, ils pourraient prendre un vol Air France pour rejoindre la Guadeloupe, en passant par Atlanta, rapporte la chaîne Guadeloupe 1ère.

Plus de trois quarts des vols aux aéroports de Newark, dans le New Jersey, et de Logan à Boston ont été annulés. JFK a rouvert la veille du weekend mais les autorités du Massachusetts ont averti que les perturbations risquaient de se poursuivre à Boston. Le site Flightaware a recensé l’annulation de quelque 4.200 vols et plus de 2.200 vols retardés. Dans les aéroports de Toronto et de Montréal, de nombreux vols étaient annulés ou retardés de plusieurs heures.

(Avec Air Journal)

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY