UPAV: Pour des voyages responsables plutôt que leur interdiction…

Pour l’UPAV (l’Union Professionnelle des Agences de Voyages), le risque 0 lié au Covid n’existe pas :  nous devons accepter un risque résiduel et le virus ne s’arrêtera pas aux frontières. « Donnons donc aux citoyens des indications claires et faisons leur confiance, car un comportement adapté est bien plus important que le lieu où l’on se trouve », suggère Anne-Sophie Snyers, secrétaire générale de l’UPAV.

L’UPAV demande donc au gouvernement de lever définitivement l’interdiction de voyager à partir du 19 avril et de soutenir le plan de sortie proposé par le secteur. Il est possible de réduire un maximum les risques de transmission du virus tout en voyageant. Pour cela, les professionnels du voyage et les voyageurs eux-mêmes doivent bénéficier d’indications claires sur les conditions dans lesquelles voyager.

Dans son plan « Exit », l’Union Professionnelle des Agences de Voyages ensemble de concert avec l’association des voyagistes néerlandophone (VVR), insiste pour le maintien des outils déjà existants et la mise en place dès le 19 avril des mesures suivantes :

    • Le maintien de l’utilisation du PLF jusqu’à la fin de l’été ;
    • Une collaboration entre l’État  fédéral, les entités fédérées et la police aéroportuaire pour un suivi des entrées et sorties de notre territoire ;
    • Des tests PCR et des tests rapides au  départ et au retour de tous les pays, quel  que soit le mode de transport. Une quarantaine obligatoire de 7 jours  uniquement si le test s’avère positif ;
    • Des codes couleurs mis à jour en temps réel pour tous les pays avec la carte ECDC comme carte de référence (hors Europe également);
    • Comme le label Covid-Safe proposé récemment, nous insistons sur l’adhésion de la Belgique au label «Safe Travels» du World Travel & Tourism Council (WTTC) déjà validé dans la plupart des pays dans le monde et soutenu par les Nations Unies. Ce label vise à établir la confiance des consommateurs mondiaux et à encourager le retour à des voyages en toute sécurité ;
    • Une communication régulière pour s’assurer du maintien des gestes barrières à tout moment ;
    • La confirmation de la mise en place du fonds des bons à valoir pour le mois de juin ;

La combinaison des mesures associées : vaccin – testing – certificat vert – protocoles sanitaires harmonisés est LE mistral gagnant pour recouvrer la liberté de se déplacer, en toute sécurité.

La secrétaire générale de l’UPAV, Anne-Sophie Snyers conclut en «plaidant pour un plan de sortie de crise rapide et constructif qui soutient les voyages responsables plutôt que de les interdire».

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY