La police a mis fin à une technique de vol des plus originales : un filou se cachait dans une valise sur la liaison entre Paris et l’aéroport de Beauvais. Lors du voyage, Il volait les autres bagages dans la soute du bus. Une fois arrivé à Beauvais, son complice récupérait la valise avec le voleur et son butin.

Depuis plusieurs semaines, les passagers de la ligne de bus entre la Porte Maillot à Paris et l’aéroport de Beauvais « constataient que leurs effets étaient dérobés dans leurs bagages durant le trajet », a expliqué une source au sein de la Police aux frontières (PAF) à l’AFP.

Vendredi 13 octobre, sur le parking de la porte Maillot, un des chauffeurs de bus a remarqué que la grosse valise d’un des passagers qui la chargeait dans la soute avait des… mouvements. Le chauffeur, au courant de la recrudescence des vols sur la ligne, a appelé le service de sûreté de l’aéroport de Beauvais, qui a de son côté contacté à son tour la police. À l’arrivée, un dispositif est mis en place et les policiers suivent la personne qui a récupéré la grosse valise ainsi qu’un sac à dos noir.

Déjà connus de la police

« Dans le sac noir on découvre deux ordinateurs portables, des pièces de monnaie, divers objets de valeurs… », indique cette source alors que dans la grosse valise les policiers retrouvent « un individu recroquevillé ». Le voleur avait mis en place un stratagème pour ouvrir la valise de l’intérieur avec un lacet sur la fermeture éclair.

Les deux hommes, âgés d’une quarantaine d’années, étaient déjà connus des services de police pour des faits de vol. L’un était sorti de prison le 2 octobre et l’autre était recherché pour une peine de six mois de prison à la suite d’affaires de vol.

Tous les deux ont été placés en garde à vue, écroués et devaient passer en comparution immédiate lundi après-midi au tribunal de Beauvais.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY