Une taxe de séjour pour Sainte-Lucie

La décision fait suite à la consultation des divers partenaires de l’industrie du tourisme: le gouvernement de Sainte-Lucie va introduire dès le 1er avril prochain une taxe de séjour qui servira à financer la commercialisation et le développement de la destination. La taxe s’appliquera par nuit et à tous les types de logements (hôtels, pensions, villas et appartements). Le montant sera de $3 pour les tarifs inférieurs à $120, et $6 pour ceux dépassant les $120.

La taxe sera payée par les visiteurs et récoltée par les établissements, qui la reverseront ensuite au gouvernement via la Saint Lucia Tourism Authority (SLTA). Les services de logement réservés via des plates-formes de partage comme Airbnb ou VRBO se verront soumis à une taxe de 7% du coût total du séjour.

Les recettes issues de cette taxe seront utilisées pour financer les activités de commercialisation de la destination par le SLTA, notamment sur les marchés clés des USA, du Canada, des Caraïbes, du Royaume-Uni et de l’Europe.

La taxe sera également utilisée pour soutenir le développement du tourisme dans les villages, le réceptif et le développement du produit local à Sainte-Lucie. L’objectif est de renforcer la capacité de la STLA à accroître la commercialisation de la destination et soutenir le développement touristique à Sainte-Lucie, avec une taxe correspondant aux arrivées touristiques.

Chaque année, Sainte-Lucie attire jusqu’à 350’000 visiteurs qui séjournent sur l’île. La SLTA s’est fixé pour objectif d’atteindre les 541’000 visiteurs d’ici 2022. Elle envisage également d’augmenter la capacité de l’aérien et le remplissage pour atteindre 85%. Le budget annuel publicitaire est d’environ $35 millions. (TI)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY