Une Surcharge carburant encore dans la balance

Les surtaxes de carburant qui ont été vues pour la dernière fois au cours de la période 2005-2015 sont sur le point de revenir, affirme Akbar Al Baker, PDG de Qatar Airways. D’autres compagnies aériennes sont sur le point d’ajouter une surcharge carburant…

Un prix du baril de pétrole en forte progression

Le prix du kérosène a augmenté de plus de 50 % au cours de l’année écoulée. Il en est de même si vous passez faire le plein de carburant de votre véhicule. Il faut savoir que les compagnies aériennes négocient le prix carburant sur au moins 12 mois. Malgré cela, on peut être certain que la surcharge carburant est imminente.

Ryanair confirme malgré ses excellents résultats

Alors que Ryanair publiait ses résultats annuels, M. O’Leary, le patron de la low-cost irlandaise, a confirmé qu’une surcharge pourrait être appliquée prochainement. Pourtant les résultats financiers de Ryanair font rêver.

Le bénéfice après impôts a augmenté de 10 % avec un record de 1,45 milliard d’euros au cours des 12 mois jusqu’à la fin du mois de mars. Cette période comprenait pourtant l’annulation de plusieurs centaines de vols suite à une mauvaise gestion des congés du personnel volant.

Les compagnies aériennes s’épient

« Center for Aviation », une société d’études australienne très spécialisée dans l’aérien, a déclaré que ce n’était qu’une question de temps avant que les compagnies aériennes imposent des suppléments …à moins que le prix du kérosène ne retombe. La société ajoute : « La question pour le moment est de savoir qui va prendre la balle au bond en premier. Qui osera ? Le secteur du low-cost sensible aux prix ou les compagnies régulières (legacy airline). Taïwan aurait déjà permis aux compagnies aériennes locales d’augmenter leurs surcharges de carburant ».

C’est déjà fait pour une low-cost long-courrier

Norwegian est la première compagnie à imposer la surcharge (22 mai 2018). Le supplément s’applique aux vols vers les États-Unis, l’Argentine et Singapour (en 20 et 45 euros). Il faut donc s’attendre à voir les prix grimper pour toutes les compagnies malgré l’utilisation d’appareils moins gourmands…

Pourquoi une hausse du pétrole ?

La décision du président Trump de mettre fin à l’accord sur la prolifération nucléaire avec l’Iran a été l’un des catalyseurs de la hausse des prix. Cependant, les cours du pétrole ont baissé vers le 25 Mai dernier.

Une annonce est arrivée après le forum économique de St Pétersbourg. Le ministre saoudien de l’Energie, Khaled al-Faleh (photo), aurait jugé que les pays producteurs auront « bientôt la possibilité de libérer l’offre ». Le ministre saoudien a affirmé qu’il rencontrerait ses homologues de l’Opep.

Selon les économistes, le baril de brut devrait se stabiliser autour de 70$. La Russie qui fait partie des trois grands exportateurs de pétrole semble adopter la même attitude.
Il est clair que si le pétrole augmentait au-delà des 70$ le baril, ce n’est pas uniquement le secteur aérien qui souffrirait mais l’ensemble des économies dans le monde.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY