Une spécialiste de la finance comme nouvelle ministre du tourisme au Maroc

Le remaniement ministériel marocain, annoncé mercredi 9 octobre dernier, a été marqué notamment par l’arrivée de Nadia Fettah Alaoui au poste de ministre du Tourisme, de l’Industrie traditionnelle, du Transport aérien et de l’Economie sociale du Maroc. Elle remplace Mohammed Sajid à ce poste.

Une première carrière en France

Nadia Fettah Alaoui est diplômée d’HEC Paris. Elle a commencé sa carrière en France en tant que consultante lorsqu’elle a rejoint la société Arthur Andersen en 1997. En 2000, elle lance Maroc Invest Finances.

Cinq ans plus tard, elle rejoint le groupe Saham en tant que Directrice générale en charge de la division support et finance de la compagnie d’assurance CNIA.

Elle est par ailleurs, fondatrice et administratrice du Club des Femmes Administrateurs au Maroc et membre du réseau international « Women Corporate Directors ».

Une nouvelle génération aux commandes du tourisme marocain

La nouvelle ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui ; le PDG de la Royal Air Maroc, Abdelhamid Addou, et le DG de l’Office National Marocain du Tourisme, Adel El Fakir, constituent à eux trois, la nouvelle « Team » institutionnelle qui devra porter le secteur touristique marocain.

Ils sont tous de la même génération (quadragénaires) prônée selon les médias locaux par sa Majesté Mohamed VI.

Les français toujours plus nombreux à visiter le Maroc

Le Maroc a accueilli 12,3 millions de touristes en 2018, en hausse de 8 % par rapport à l’année précédente, avait déclaré Adel El Fakir, le Directeur général de l’ONMT. Il s’agissait d’une progression de 8,5 % par rapport à 2017.

Entre 2000 et 2018, le Maroc a enregistré une croissance annuelle moyenne de 6 % du nombre d’arrivées de touristes, soit deux points de plus que la croissance du tourisme mondial.

Il semble que l’année 2019 devrait montrer la même tendance. Le marché français est le plus important en termes de tourisme.

Le tourisme est le 2 ème contributeur au PIB

La demande touristique globale représentant environ 11 % du PIB.

Le secteur est également un excellent pourvoyeur en emplois avec 548 000 emplois directs en 2018 soit près de 5 % de l’emploi dans l’ensemble de l’économie.

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Le tourisme va mal au Maroc surtout à Marrakech, je suis Suissesse d’origine marocaines, j habite en Suisse et je rentre deux fois à Marrakech jusqu’à ce que j’étais prise en OTAGE par un hôtel 5* à Marrakech lisez mon commentaire dessous avec l’article sur mon drame. Quand j’ai contacté le ministère de tourisme aucunevreaction d’ailleurs aucun email ni formulaire fonctionnels. Sur les réseaux sociaux pas de réponse. Comment peur on investir ou même passer des vacances sans soucis à Madame :
    MARRAKECH : UN ARTICLE DANS LA PRESSE INTERNATIONALE, LE CÔTÉ SOMBRE DE SES HÔTELS 5* ! :

    https://agencedepressepanafricaine.com/maroc-arnaque-de-touristes-lhotel-kenzi-rose-garden-a-lindex

    Le paragraphe concernant les réseaux sociaux corrompus, je l’eclaircis il s’agit de Facebook, TripAdvisor….!? 
    Veuillez publier SVP, partager pour avertir les gens. J’ai des preuves et dans l article et chez moi. Merci

LEAVE A REPLY