Une prise de vue du marché belge du vélo

Une fois encore Velofollies se déroulera les 17, 18 et 19 janvier à Kortrijk Xpo.  En ce début de la nouvelle saison, le marché du vélo peut se retourner sur une année favorable.

La coopération entre Velofollies, Shimano et TRAXIO VELO permet une meilleure mise en évidence du secteur belge du vélo. Bien que nous ne disposions pas de statistiques des ventes de vélos en Belgique (les speed pedelecs étant les seuls à devoir être immatriculés), les résultats d’une enquête que Velofollies a menée auprès de 1.670 négociants de vélos, le sondage mené par le fabricant de pièces de vélo Shimano auprès des fabricants, importateurs et sous-traitants belges ainsi que les statistiques d’immatriculation de la D.I.V. (SPF Mobilité) donnent une image précise du marché belge.

« D’après les données collectées, les ventes de vélo restent stables et s’élèvent à 470.000 unités vendues en Belgique », signale Lieven Bisschop, de Shimano.  La moitié de ces vélos sont électriques, dont un petit nombre de speed pedelecs (vélos électriques atteignant la vitesse de 45 km/h) en croissance constante (3 %). « Grâce à cette part d’e-bikes dont le prix de vente moyen est plus élevé ainsi qu’aux exigences qualitatives du consommateur belge (le cycliste belge est disposé à payer davantage pour plus de qualité), les chiffres d’affaires belges du marché du vélo ont clairement le vent en poupe », constate Guy Crab, de TRAXIO.

Pieter Desmet, de Velofollies ajoute encore : « Les vélos pour femme, ou vélos à cadre bas, représentent environ deux tiers des ventes. Ce choix est influencé par un nombre croissant d’usagers d’e-bikes âgés de plus de 40 et 50 ans ».

Remarque :  le nombre de 470.000 résulte de la moyenne mathématique entre les résultats de l’enquête Velofollies (menée auprès des négociants de vélos) et du sondage mené par Shimano (auprès des fabricants, importateurs et sous-traitants).

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY