Une position radicale qui réclame la vérité !

Nous avons reçu un courrier de Joseph Lauwers, propriétaire de l’agence Compass Travel. Le moins que l’on puisse dire (ou plutôt écrire), c’est que la situation de l’industrie voyagiste et les AGV mérite une autre vérité. Jugez plutôt :

« Chaque communication de la Presse, radios et autres semblent positifs. Dommage que ce soient surtout les grands T.O’s qui sont souvent mentionnés au détriment des AGV. Ce sont elles qui sont les véritables dupes dans cette histoire Corona. »

IL EST TRÈS CLAIR QUE LES FÉDÉRATIONS PROFESSIONNELLES DÉFENDENT SURTOUT LES INTÉRÊTS DES GRANDS TOUR-OPERATORS

« La plupart des subsides sont partagés comme moyen de survie à ces derniers. Nous savons tous que ceux-ci « jouent/manipulent » nos finances. L’AGV est le nouveau banquier pour le TO.!!!

Heureusement, l’association SOS Save or SINK et ses membres défendent les intérêts des AGV. Merci à eux. Les grands TO’s sont connus comme étant mauvais payeurs, dans la durée en plus. La valeur de la majorité des dossiers n’est souvent jamais versée aux fournisseurs et est utilisée comme cash-flow par ces mêmes TO’s. »

Pourquoi tout ce soutien à TUI, Neckermann et autres ??

« Où reste finalement l’aide/l’appui pour toutes les pertes financières subies par les AGV ? Leurs chiffres d’affaires 2020 ont atteint entre 15 et max 20% de leurs niveaux habituels. Les subsides perçus ne suffisent absolument pas pour couvrir les frais fixes. Sauf peut-être pour certains « experts » qui vendent du voyage comme « gain secondaire ».

La récupération des pertes nécessitera au moins 2 à 3 années de larmes et de sueur si… l’industrie se reconstruit. Notre bateau est à quai, la plupart des équipages sont encore à bord, espérons que le bateau puisse naviguer à nouveau.

L’AGV paie annuellement sa cotisation au Fonds de Garantie, Amlin ou autre, mais que représentent réellement ses/nos garanties, assurances, réassurances ?? »

L’avenir nous le dira…

Tout comme le rêve que nous avons, que les compagnies aériennes aient également l’obligation légale de s’assurer contre une faillite éventuelle…. Sans espoir probablement !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY