Victime de sa popularité, la fameuse baie de Koh Phi Phi, rendue célèbre par le film « La Plage » avec Leonardo Di Caprio, sera fermée pendant quatre mois afin de permettre aux coraux de se régénérer, trop abîmés par la surpopulation touristique.

Fermée dans quelles limites ?

« Maya Bay sera fermée pour quatre mois à compter de juin », a confirmé à l’AFP Worapoj Lomlim, responsable du parc national de Koh Phi Pho. « Il s’agit de régénérer l’environnement de la baie, notamment les récifs de corail, abimés par les bateaux et la surpopulation touristique », a-t-il ajouté.

La fermeture concerne les bateaux et non les touristes. L’accès se fera néanmoins par l’arrière de la baie, les touristes étant débarqués de l’autre côté de l’île. Mais d’autres voix craignent pourtant que cette fermeture aille jusqu’à l’interdiction aux touristes de fréquenter la plage et de se baigner. Si ce sont les bateaux qui abiment le plus les coraux, le fait pour les nombreux touristes de marcher dessus aggrave leur dégradation. Plus question en tout cas de faire un tour en bateau.

Lieu iconique en danger

Pour l’heure, les bateaux sont nombreux chaque jour à transporter des touristes souhaitant immortaliser la baie qui sert de décor au film « La Plage », provoquant en général un engorgement d’embarcations allant jusqu’à ruiner la vue, selon les professionnels du secteur.

Outre le réchauffement climatique, sont mis en cause le comportement des touristes et la surabondance de tour-opérateurs proposant des sorties de plongées. La Thaïlande est désormais confrontée à une dégradation avancée de ses récifs coralliens.

Environnement vs. Tourisme (de masse)

L’expert marin Thon Thamrongnawasawat de l’Université de Bangkok précise que 77% des récifs coralliens ont été abimés à cause du tourisme. Il explique qu’une fermeture temporaire peut permettre à ces récifs de se régénérer jusqu’à un certain point, mais que l’idéal serait d’interdire l’accès à la baie définitivement. Or, ce n’est évidemment pas possible à cause de la dépendance du pays aux revenus générés par le tourisme.

Les dégâts ont augmenté de 30% en dix ans et ce n’est pas la première fois que la Thaïlande prend ce genre de mesures. Au mois de mai 2016, les autorités avaient interdit plusieurs accès aux îles de Koh Khai et Koh Tachai pour permettre à l’environnement naturel de se restaurer.

La baie devrait malgré tout rouvrir en octobre pour l’ouverture de la haute saison du tourisme.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY