Une opportunité pour les agences : entrez dans un RESeau !

C’est lors d’une conversation à bâtons rompus avec Sébastien Hamende de Del-Tour que nous sommes arrivés sur ce sujet : le « networking ». Et Sébastien a bien compris tout l’intérêt qu’il pouvait en tirer. Pourquoi pas vous ?

Networking par la monnaie !

Le networking que nous avons abordé n’est pas celui auquel vous pensez peut-être : aller dans les foires professionnelles, vous faire membre d’associations tout aussi (ou tout aussi peu) professionnelles, travailler au sein d’un GIE…

Non, il s’agit de faire partie des rares agences qui acceptent le RES ! Le RES est une monnaie, officielle, contrôlée par la BNB, à l’égal de l’euro ou du dollar. D’ailleurs sa valeur est à parité constante avec l’euro, pas de calcul à faire.

Késako ?

La monnaie a été créée à Leuven il y a 20 ans, pour être uniquement un moyen de paiement, et non un outil financier visant les placements, emprunts, etc.

C’est une monnaie virtuelle : ni pièces, ni billets contrairement à certaines monnaies locales, uniquement des cartes compatibles avec les terminaux Atos ou CCV ; et bien sûr la possibilité de faire des virements de compte à compte existe aussi.

Pour qui ? Pour l’économie locale !

Les grandes chaînes et les sites web internationaux de commerce en ligne sont exclus du système. Seuls sont admis les franchisés des grandes marques, les professions libérales, les indépendants, les PME et TPE, puisque le but est clairement de favoriser l’économie locale.

Il n’y a ni frais d’entrée, ni abonnement, mais un pourcentage de 3,5% sur les transactions en RES. Cela peut paraître élevé, mais vos frais ne sont prélevés que sur un nouveau business réel ! Et c’est de toute manière moins élevé que les 5% que d’aucuns rétrocèdent à des clients travaillant pour tel ou tel organisme…

Quelques chiffres…

Plus de 4.600 commerçants en Belgique acceptent les RES, pour une chiffre d’affaires de plus de 42 millions de RES (ou d’équivalents euro si vous préférez).

Près de 12000 particuliers utilisent les cartes RES prépayées. Des fournisseurs connus ? Del-Tour dans le monde du voyage, mais aussi Chez Léon, les Tanneurs à Namur, l’auto-école Bara, pour ne citer que quelques noms connus.

Quel intérêt Del-Tour a pu en retirer ?

Depuis 7 ans, Del-Tour accepte que les clients paient 50% de leurs commandes en RES, avec un maximum de 1000 RES par réservation. Ce choix est laissé librement à chaque commerçant.

Sur une période d’un an, Del-Tour a ainsi reçu 60.000 RES, donc un chiffre d’affaire d’environ 150.000 €, de la part de clients tout heureux de dépenser leurs RES dans une agence. Del-Tour a pu servir des clients venant parfois de fort loin, et qui ne seraient jamais venus sans cela. RES est donc devenu pour Del-Tour un outils de marketing !

Revenons sur la commission de 3,5%.

En acceptant que 50% du voyage soit réglé en RES, la commission payée à RES ne représente plus que 1,75% de la totalité, ce qui n’est pas cher payé pour acquérir de nouveaux clients, que l’agence n’aurait jamais eue.

Mais comment dépenser mes RES, allez-vous demander ?

Quand vous aurez été voir sur res.be la liste des fournisseurs, vous trouverez des opportunités chez des courtiers d’assurances, des imprimeurs et infographistes, des garagistes, des vendeurs de mobilier ou d’informatique, des avocats, des restaurateurs….

Comment faire pour rejoindre le réseau ?

Le plus simple est de vous adresser à Del-Tour qui agit aussi comme bureau de courtage : sebastien.hamende@res.be, ou par téléphone au 0495/92.44.10. En avant pour de nouveaux clients !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY