Une grosse déception qui aurait pu être évitée!

Femme enceinte refusée à bord du navire

Aux États-Unis, l’histoire d’une femme enceinte qui n’a pas pu embarquer à bord d’un navire de Disney Cruise Line pour profiter de la croisière de rêve qu’elle avait réservée avec une dizaine de membres de sa famille a beaucoup circulé dans les médias.

On sympathise spontanément avec cette femme, Emily Jackson, qui s’est vu refuser l’accès à bord parce qu’elle était enceinte de 25 semaines et qui, du coup, a littéralement vu son rêve tomber à l’eau! On sympathise d’autant plus que la dame avait une note de son médecin disant qu’elle pouvait voyager en toute sécurité à cette étape.

Avant de blâmer Disney, il convient toutefois de noter qu’à l’instar de DCL, la plupart des compagnies de croisières n’autorisent pas les passagères de voyager à plus de 24 semaines de grossesse.

En refusant l’embarquement à une passagère dépassant cette limite d’une semaine, le personnel de croisière de Disney ne faisait qu’appliquer la politique de la compagnie.

Cette politique est clairement inscrite sur son site web et ses documents de voyage. Qui plus est, Disney Cruise Line a quand même remboursé la croisière à la famille.

La morale de cette histoire? En cas de doute, vaut mieux vérifier la politique en vigueur auprès de son agent de voyages.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENT

  1. Je dirais même plus… un bon agent de voyages se serait enquis de la situation familiale de ce groupe et aurait informé préalablement les passagers du règlement en vigueur…. Mais il aurait peut-être aussi perdu la vente…..

LEAVE A REPLY