Fin septembre, nous étions dans les Cyclades à l’invitation de Danos Yachting. Une société qui dispose de trois voiliers en Grèce. Analyse d’une offre hors du commun, susceptible de toucher un public qui aime le large. Un produit original et rentable pour les agences à condition de prévenir utilement ses clients.

Des vacances pas comme les autres/Un espace réduit/On ne vend pas ce genre de produit comme une croisière Costa.

Le premier écueil possible se situe au niveau des cabines. Sur un voilier, tout espace est compté et donc réduit. Inutile dès lors de le proposer à vos clients en surcharge pondérale, hystériques ou claustrophobes.

IMG_4895Exclus également, ceux qui trouveraient les grandes cabines du MSC Meraviglia exiguës. Ici, le toit de la chambre n’est jamais très haut…Entrer et sortir d’un bateau reste un acte physique qui nécessite quelques heures de salle.

Un endroit à vivre entre amis

La promiscuité peut engendrer de possibles rébellions. Si un groupe de clients se montre intéressé par la formule, essayez de savoir s’ils ont facile à se supporter. Rappelez-leur nos lectures d’enfance où un équipage se rebellait parfois contre le capitaine.

Ce ne sont pas des légendes! Les petites phrases assassines, dont les femmes sont parfois capables, peuvent ici prendre une dimension formidable. Les ronflements se perçoivent mieux qu’ailleurs : les parois sont étroites. Les nouveaux couples devront aussi penser aux anciens, car si les ronflements s’entendent, les murmures et les cris de joie également.

IMG_4929Le mal de mer peut être handicapant

Quand la houle se lève ou que le navire prend de la vitesse, le mal de mer peut se faire sentir. Pour garder la barre, certains prennent du gingembre. D’autres des médicaments. Ces derniers sont généralement très efficaces. Sur certains sujets cependant, ils ne semblent être d’aucune utilité.

Si le mal de mer se vit relativement bien sur le pont et sous un ciel bleu, il en est tout autrement par gros temps. Vivre cela en cabine est assurément une expérience marquante. Depuis peu, les nauséeux ne sont plus jetés à la mer. Même en Grèce, des ferries relient les îles au continent.

N’oubliez pas vos bouées

En mer, tomber à l’eau est de l’ordre du possible. Bien entendu, il y a des gilets de sauvetage mais rarissimes sont les équipages qui les portent. Une fois dans la grande bleue, l’espérance de vie dépasse rarement 1 heure et demie.

Les « chances » de voir son mari passer par dessus-bord (et son héritage rester sur le pont) ne sont cependant pas légion lorsque le skipper (sorte de commandant en short) est expérimenté. Le coffre au trésor n’est donc pas forcément au bout du voyage.

A déconseiller aux foies fragiles

IMG_4947Sur un bateau, les occupations ne sont pas légion. Pour passer le temps, l’acte physique le plus commun reste le lever du coude. Outre qu’il permette quelques exercices physiques, il permet de se déshydrater.

L’ouzo est prisé, toute comme le vin blanc acheté à quai. Si les passagers titubants retrouveront dès lors l’impression de marcher sur la terre ferme, il n’empêche que cela peut comporter son lot d’inconvénients.

Au fur et à mesure du temps, l’apéritif de midi semble grignoter les minutes alors que les verres se remplissent de jour en jour. Les yeux jaunes ne sont pas dû, comme le veut la légende, aux embruns mais bien à la compensation alcool-eau, qui permet de pallier les excès de la seconde.

Ces quelques conseils assimilés, nous ne pouvons que vous conseiller ce genre de produit qui permet une marge de 10 à 15 pct. Et les clients payent d’avance…

Danos Yachting organise une présentation de son offre au Georgios, 2-4 Place du Parc à Quiévrain le 29 octobre à 17h00. Venez nombreux !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY