Une corrida dans une chambre d’hôtel !

Les fans de corrida vous donneront les raisons de leur passion de la tauromachie. « Pour se perdre complètement dans le rituel, il faut comprendre que le taureau peut tuer le torero à tout moment. Il fait quelque chose que vous ne pourrez ou n’oserez jamais faire vous-même. C’est ça qui est excitant ».

Et, il y a les opposants qui dénoncent le massacre de milliers d’animaux dans les arènes en Espagne, en France et ailleurs. Ils évoquent une tradition barbare qui n’a aucune place dans le monde moderne. Mais on ne vous parlera que très peu de ces malheureux taureaux !

Connaissez-vous les arènes de San Pedro ?

Les arènes de San Pedro, situées à Zacatecas au Mexique, ont été inaugurées le 15 septembre 1866. Les grands toréros d’une certaine époque sont passés par là comme Bernardo Gabiño, Lino Zamora, Epifanio del Río, Ponciano Díaz, l’Espagnol Luis Mazantini, Rodolfo Gaona… mais la dernière corrida a eu lieu en 1975.

Les défenseurs des animaux vont être heureux : les arènes ont été transformées en hôtel

Il s’agit d’un des hôtels les plus insolites au monde. L’hôtel Quinta Real Zacatecas encercle désormais les arènes de San Pedro.

L’hôtel fait face à l’ancien viaduc à arc voûté de la ville. Ainsi, ce qui était auparavant la place des taureaux, c’est maintenant le patio de l’hôtel, où se trouvent une fontaine et différents types de végétation. De plus, dans les « toriles », l’espace où les taureaux sont enfermés avant la corrida est le restaurant El Ruedo.

Une distinction pour l’hôtel Quinta Real Zacatecas 

Il a été distingué comme le plus bel établissement du pays, avec le Prix international d’architecture, pour le respect de la structure d’origine. Quinta Real Zacatecas est également membre fondateur de « Historic Hotels Worldwide » depuis 2013.

Alliant le luxe d’un hôtel moderne composé uniquement de suites à la splendeur d’une architecture coloniale originale. Votre lit est encastré sous une arche de pierre ou de bois, en harmonie avec la splendide architecture coloniale de l’hôtel.

Plusieurs chambres donnent également sur la place principale. La Quinta Real dispose également d’une salle de sport, de bains à remous, de la climatisation, de salles de réunion et d’un accès Internet, entre autres services.

Les restaurants ne sont pas végétariens

Les propriétaires ne sont pas allés jusqu’au bout de leur démarche. Il faut faire plaisir au plus grand nombre. L’hôtel fournit le cadre pour un dîner mémorable.

Le restaurant La Plaza sert une cuisine mexicaine et internationale. Le bar El Botarel, à l’atmosphère coloniale et aux concerts, est ouvert de 18h00 à 1h00.

Les deux sont magnifiquement décorées et donnent sur la place des arènes.

Les militants des droits des animaux ont publiquement applaudi la transformation de l’endroit, qui sert à démontrer qu’il est possible de « transformer la barbarie dans le tourisme et l’art. »

Avant de partir, regardez donc la vidéo : https://youtu.be/nmBH6zL97DY

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY