L’agence de voyage Airfare Spot a mis en place une offre « Tour du Monde » pour 1.500 €. Inutile de dire ça a fait le « buzzzzzzzz » auprès des voyageurs en quête d’aventure et de découverte mais pour qui le budget reste souvent un frein à une telle expérience. Évidemment, l’offre était rapidement sold-out, et il y a des non-dits…

18 pays différents à travers le monde

C’est à l’occasion de Thanksgiving que l’agence Airfare Spot a lancé son circuit « Around the World » à prix cassés: 1.500 euros. Spécialisée dans les circuits organisés autour du monde, l’agence proposait dans ce « package » de passer par 18 destinations différentes comme Hawaii, l’Australie, New York, Singapour, les Émirats arabes unis, Paris…

Quelques heures à peine après sa mise en ligne, le voyage était sold-out.

La compagnie a alors décidé de proposer un autre type de voyage avec des destinations dispersées sur les continents mais avec plus de temps sur place afin de mieux découvrir le pays visité.

On trouve par exemple un package « Dubai, une semaine à Bali, au Royaume-Uni, en Turquie ou en Égypte et à Hong Kong » pour un peu plus de $1.500.

What’s the trick ?

Ces offres restent extrêmement attractives, mais il y a bien sûr un hic: le client devra réserver lui-même l’hébergement sur place puisque l’agence, à ce prix-là, ne prend évidemment pas en charge les dépenses et le logement. De quoi rapidement faire grimper la facture. L’agence propose même une réduction de $40 sur le premier séjour avec… Airbnb ! Les offres de l’agence renvoient tout de même le visiteur vers Booking.

L’autre inconvénient pour la clientèle européenne, c’est que la plupart des offres se font au départ des États-Unis.

On trouve cependant certaines offres au départ de l’Europe, comme celle proposant Paris (CDG) – Los Angeles pour 326 € aller-retour.

Là aussi, il faut faire attention: le vol s’effectue avec Norwegian, avec un bagage-cabine limité à 10kg et un supplément à prévoir pour un bagage en soute.

Les voyages proposés par Airfare Spot s’effectuent d’ailleurs souvent avec des compagnies low-cost (et comportent parfois des escales), facteur que le client doit garder en tête. Si on ajoute à cela l’absence de logement – et même un encouragement à utiliser Airbnb – on se dirige surtout vers une clientèle jeune, presque de type « Backpacker », qui s’accommode bien de vols low-cost et se contente facilement d’auberges de jeunesse, de locations Airbnb ou d’une – véritable – plateforme collaborative comme Couchsurfing.

Un certain potentiel

Il n’en reste pas moins que ce type d’offres parvient à capter une clientèle plus large qu’on ne s’imagine. Les budgets plus modestes comme les jeunes backpackers sauteront sur l’occasion, tandis qu’il est possible pour les budgets plus aisés de combiner cette offre en personnalisant leur voyage avec des réservations d’hôtels pour chaque destination.

Les AGV peuvent donc aussi saisir l’opportunité en complétant ce type d’offres avec les hôtels, et pourquoi pas davantage…

Pour les séjours un peu plus longs, des entreprises spécialisées comme EurAm proposent par exemple un Creative Packaging aux AGV pour réaliser des voyages à la carte, avec une expertise centrée sur le continent nord et sud-américain, qui permet de sélectionner plus efficacement l’hébergement, le transport, mais aussi une large gamme de services et activités sur place.

Le business model est comparable à celui de Ryanair, où on fournit le service de base (base de chez base diront certains) à prix cassés pour ensuite upgrader progressivement l’offre en fonction des attentes et des préférences du client.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY