Un « Tour » pour grimpeurs
qui fera deux étapes en Belgique!

Le parcours du Tour de France 2017 a été dévoilé hier. Tour de France ? De l’est et du sud-ouest, plutôt : oubliées la Normandie et la Bretagne, la Loire et les Charentes… Conçu pour les grimpeurs, ce Tour s’élancera de Düsseldorf le 1er juillet pour d’abord faire deux étapes en Belgique : Liège et Verviers.

A Verviers, ça commencera fort !

La Grande Boucle était déjà passée par ce qu’on appelait encore la cité lainière avant qu’elle ne se rende tristement célèbre par un nid de djihadistes, mais n’y avait jamais fait étape. A l’inverse du Tour… d’Italie, dont il fut la ville de départ en 1973.

De Verviers, les coureurs s’élanceront vers Longwy, en Meurthe-et-Moselle. Grimperont-ils Crapaurue, puis les chaussées de Heusy puis de Theux, avant d’attaquer la côte de la Bouquette puis de se laisser descendre vers Polleur, prélude à la montée du Bois des Gattes qui les mènera à Spa ?

On ne connaît pas encore les détails, mais ce serait là une belle mise en jambes, juste après le petite déjeuner ! Après viendraient la longue ligne droite vers Malchamps, toujours plus haut, ou Stoumont et la côte des Forges, avant de connaître les joies des routes luxembourgeoises, étroites et sinueuses, dans lesquelles le peloton se sera déjà étiré…

Il n’y a rien à dire, mais les organisateurs du Tour de France sont des sadiques. Et cette deuxième étape ne sera qu’un avant-goût de ce qui attend les forçats de la route…

La promo de la France

En juillet, des millions de Français, pastis et saucissons en bandoulière, se masseront comme chaque année sur les routes du Tour, quand les autres contempleront confortablement vautrés dans leur fauteuil les fabuleux paysages qu’offriront les cadreurs de France 2 depuis leur hélicoptère : le Tour de France est aussi, voire même d’abord, une formidable occasion pour les régions et les communes qu’il traverse de se faire connaître au monde entier.

Il n’y a pas de meilleur outil pour faire la promo de la France.

++++++

COMMUNIQUE D’A.S.O 

TOUR DE FRANCE 2017: PLUS DURE SERA LA PENTE

Après le Grand Départ du Tour de Düsseldorf en Allemagne, 30 ans après celui donné de Berlin en 1987, le parcours emmènera les coureurs en Belgique et au Luxembourg.

  • Les cinq massifs montagneux de l’Hexagone sont réunis par le tracé du Tour de France 2017. Les favoris du Tour devront se distinguer sur des ascensions à forts pourcentages, notamment pour la dernière étape de montagne jugée au col d’Izoard.
  • Le peloton est attendu sur des sites d’exception : le stade Vélodrome à Marseille, le Grand Palais à Paris… 

Dévoilé au Palais des Congrès de Paris devant près de 4 000 spectateurs, le parcours de la 104e édition du Tour de France (1er – 23 juillet 2017) se distingue par un programme montagneux atypique. Des ascensions moins nombreuses mais plus raides permettront aux favoris de se départager. Du chrono de Düsseldorf à celui de Marseille la veille de l’arrivée finale, les formats classiques ont été revisités. De quoi inspirer les audacieux…

Les Vosges, le Jura, les Pyrénées, le Massif Central, les Alpes. Dans cet ordre d’apparition au programme, les cinq massifs montagneux de l’Hexagone seront visités par le Tour de France 2017. Ce Grand Chelem de la montagne ne s’était plus produit depuis l’édition 1992. Il s’accompagne cette fois-ci de caractéristiques inédites et même surprenantes.

De la grande étape de montagne tracée dans les reliefs jurassiens entre Nantua et Chambéry (col de la Biche, Grand Colombier, Mont du Chat, 4 600m de D+ !) au le rendez-vous pyrénéen des prétendants au titre est programmé sur une étape de 100 km entre St-Girons et Foix. Au programme aussi, des bouts de route flirtant avec les 20 % de pente pourront être exploités du côté de la Planche des Belles Filles et de Peyragudes, et une arrivée aussi spectaculaire que décisive sera pour la première fois jugée au col d’Izoard, site magique pour une ultime explication de grimpeurs.

Le programme des réjouissances ne s’adressera pas uniquement aux montagnards, qui auront encore à se départager pour le Maillot Jaune sur un chrono en bord de Méditerranée, dont la ligne d’arrivée sera dessinée au cœur du Vélodrome de Marseille : une première dans un stade depuis le Parc Lescure à Bordeaux en 1979.

Il restera alors moins de 24 heures aux coureurs pour rejoindre Montgeron, lieu de naissance du Tour en 1903, et s’engager dans la dernière étape qui les amènera à rouler en indoor dans le cadre prestigieux du Grand Palais. Il sera temps de vivre sur les Champs-Elysées la grande finale des sprinteurs, en conclusion d’une série débutée à Liège et probablement poursuivie à Vittel, Troyes, Nuits-Saint-Georges ou encore Romans-sur-Isère. Autant de comptes à régler…

tourdefrance2017

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse