Un réveillon gâché… mais certains passagers s’en sortent mieux

L’Europe est souvent blâmée et pourtant, dans le domaine aéronautique, les passagers sont plutôt bien protégés. On vous livre deux histoires… l’une en Europe et l’autre en Asie.

Un vol de TUI Fly (Belgique) retardé de plus de 24 heures

Le Boeing 787 qui devait effectuer la liaison Puerto Plata vers Bruxelles qui devait partir le 30 décembre a eu un problème technique.

Des centaines de passagers ont donc été bloqués pendant plus de 24 heures en République dominicaine.

Manque de chance, au lieu de passer le réveillon en famille, ils l’on passé à bord d’un avion affrété par la compagnie aérienne. Les passagers seront tous indemnisés à hauteur de 600 € par personne.

Un vol de Scoot (Singapore Airlines retardé de 48h

Les passagers d’un vol Scoot de Taipei à Singapour sont rentrés chez eux deux jours plus tard que prévu.

Le vol TR899 devait partir dimanche 30 décembre à 16h10. Ils sont arrivés le mardi 1 Janvier. Un problème technique n’a pu être réglé à temps.

Un porte-parole de Scoot a déclaré lundi soir : « Afin de limiter les perturbations supplémentaires dans les projets de voyage de nos clients, Scoot a organisé deux vols de secours pour ramener les 356 clients touchés vers Singapour. Les deux vols de secours doivent arriver à Singapour le 1er janvier 2019 au matin ».

Le porte-parole a ajouté que les clients qui avaient cherché leur propre logement se verraient proposer un remboursement à leur retour. En outre, un bon à valoir de 100$ (70 €) serait offert aux passagers concernés. Non seulement certains passagers n’ont pas eu de logement mais l’indemnisation est ridicule pour 48h de retard.

Scoot toujours… mais au départ d’Athènes !

Plus de 300 passagers d’un vol Scoot à destination de Singapour sont restés bloqués en Grèce pendant 48h après qu’une défaillance technique sur le Boeing 787 ait entraîné un long retard. Le vol TR713 devait à l’origine quitter Athènes à 11h20 mardi (18 décembre).

Le jeudi (20 décembre), Scoot annonçait son intention d’envoyer un avion à Athènes pour ramener les passagers affectés à Singapour. Les passagers ont été logés et nourris par la compagnie aérienne. Il n’est pas certain que les clients aient eu connaissance des indemnités prévues en cas de retard au départ d’Europe….

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY