Un recul de $450 milliards pour la mobilité

© Syaibatulhamdi / Pixabay

Les habitudes des voyageurs du monde entier ont été chamboulées par la pandémie et la mise en place des règles de distanciation. Selon les données récoltées par le portail « Buy Shares », les recettes du marché mondial de la mobilité devraient plonger de $450 milliards cette année pour atteindre $616 milliards.

Aérien et covoiturage en tête

Par services de mobilité, on entend ici le transport aérien, le covoiturage, les services de taxi, les bus longue distance, le rail, la location de voiture et l’autopartage, que la réservation se fasse en ligne ou hors ligne.

Selon l’enquête Statista Global Consumer, les recettes au niveau mondial s’élevaient à $975 milliards en 2017. Au cours des deux années suivantes, ce chiffre est passé à $1,06 billiard, avec l’aérien et le covoiturage représentant près de 80%.

Recul tous secteurs confondus

L’aérien s’attend à une perte de 47% des revenus annuels, passant de $538,6 milliards en 2019 à $285,3 milliards cette année. Pour le covoiturage et les services de taxi, la baisse devrait être de 37% à $53,3 milliards.

Le train et le bus devraient voir leurs recettes baisser de $46,7 milliards pour s’établir à $77,4 milliards. Les services de location de voiture devraient enregistrer une baisse de 41% pour s’établir à $53,3 milliards d’ici la fin de l’année.

Enfin le marché de l’autopartage, le plus petit dans la mobilité, devrait reculer de $2,1 milliards, soit une baisse de 22% en comparaison annuelle.

Retour à la normale en 2023?

Selon les données de Statista, il faudra compter au moins trois ans pour que les services de mobilité puissent renouer avec les niveaux d’avant crise, estimant que les recettes totales pourraient arriver à $1,17 billiard en 2023, soit une hausse de 10% seulement sur le niveau d’avant la pandémie.

Sans nouvelle vague, les chiffres pourraient même atteindre $1,3 billiard à la fin 2024.

Le nombre d’utilisateurs plonge

Les ventes en ligne représentent 68% du total des recettes pour cette année (+1%). D’ici 2024, elles devraient représenter 72%. Le nombre d’utilisateur a, sans véritable surprise, reculé massivement passant de 4,2 Mds $ en 2019 à près de 3,6 Mds $ cette année. L’aérien et la location de voiture seraient les secteurs où cette tendance serait la plus marquée.

L’enquête de Statista a également montré qu’en 2019, le nombre d’utilisateurs du secteur aérien se montait à 993,7 M$. Un chiffre qui devrait tomber à 511,5 millions cette année (-48%). Quant aux personnes ayant recours à la location de voiture, leur nombre devrait être de 266,1 millions cette année (-40%).

(CD)

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY